Règlement de comptes : un ancien proche de Trump accuse le fils du président de "trahison"

DÉBALLAGES - Steve Bannon, un ancien proche conseiller du président américain, affirme que le fils de ce dernier a rencontré une avocate russe pendant la campagne électorale pour obtenir des informations contre Hillary Clinton. Donald Trump l'accuse d'avoir "perdu la raison", marquant définitivement la rupture avec celui qui fut l'un des stratèges de sa victoire inattendue de 2016.

C'est une attaque à la tonalité peu commune de la part d'un président américain. Une attaque en règle façon Trump. "Steve Bannon n'a rien à voir avec moi ou ma présidence", a lancé le 45e président des Etats-Unis ce mercredi. Le changement de ton est spectaculaire vis-à-vis de cet homme que Donald Trump qualifiait il y a encore moins de cinq mois d'"ami", de "quelqu'un de bien" traité très injustement par la presse.


Cette charge fait suite à la diffusion d'extraits explosifs d'un livre dans lequel l'ex-conseiller affirme que le fils du locataire de la Maison Blanche, Donald Trump Jr., a commis une "trahison" en rencontrant pendant la campagne électorale de 2016 une avocate russe proposant de lui offrir des informations compromettantes sur Hillary Clinton. 

Une forme de "chaos" à la Maison blanche après l'élection de Trump

Le livre du journaliste Michael Wolff, duquel est tiré cet extrait, raconte les premiers mois de Trump à la Maison blanche. Grâce à de nombreux entretiens avec des proches du président américain, dont Steve Bannon, le reporter raconte une forme de "chaos" après l'élection. Selon lui, persuadé que sa victoire était impossible, Donald Trump ne s'était pas préparé à gouverner.


Michael Wolff décrit un président fréquemment reclus dans sa chambre dès 18h30 avec un cheeseburger, les yeux rivés sur ses trois écrans de télévisions. Là, il passe des appels à un petit groupe d'amis sur lesquels il déverse "un flot de récriminations", allant de la malhonnêteté des médias au manque de loyauté des membres de son équipe. A ces accusations, Sarah Sanders, porte-parole de la Maison blanche, rétorque que ce livre est "truffé d'affirmations fausses ou trompeuses" de la part d'individus qui n'ont ni accès à la Maison Blanche ni de véritable influence sur cette dernière.

Quatre membres de la campagne Trump poursuivis

L'entourage de Donald Trump est au centre d'une enquête menée par le procureur spécial Robert Mueller. Elle porte sur une possible collusion avec la Russie en vue d'influencer l'élection de novembre 2016. Quatre membres de la campagne Trump sont poursuivis dans cette affaire, dont Paul Manafort, ex-directeur de la campagne.


Les enquêteurs s'intéressent aussi à une rencontre supposée entre le fils aîné de Donald Trump, Donald Jr., accompagné de Jared Kushner, gendre et proche conseiller du président américain ainsi que Paul Manafort, et Natalia Veselnitskaya, le 9 juin 2016. Selon le clan Trump, cette rencontre n'a duré que "quelques minutes" et l'avocate présumée liée au Kremlin n'a donné "aucune information de valeur" pour incriminer la candidate démocrate.  "Les trois personnes les plus importantes de la campagne ont pensé que c'était une bonne idée de rencontrer un gouvernement étranger dans la Trump Tower, dans la salle de conférence du 25e étage, sans avocats", avance quant à lui Steve Bannon.

Le livre "Fire and Fury: Inside the Trump White House" ("Le feu et la colère, dans la Maison Blanche de Trump"), doit sortir le 9 janvier.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter