États-Unis : dans l'appartement qu'il louait via Airbnb, un couple découvre deux caméras cachées

États-Unis : dans l'appartement qu'il louait via Airbnb, un couple découvre deux caméras cachées

VOYEURISME – Un couple d’Américains a eu la mauvaise surprise de découvrir qu’il était filmé à son insu dans un appartement de Floride loué via le site Airbnb.

L’un des objectifs était braqué directement sur le lit. Un jeune couple originaire de l’Indiana a eu la désagréable surprise de découvrir qu’il était filmé à son insu par deux caméras cachées dans un appartement loué pour les vacances via le site internet Airbnb. Des caméras qui ont été saisies par la police tandis que l’hôte, un certain Wayne Natt, a, selon Mashable, été arrêté et poursuivi pour voyeurisme. "Ma femme et moi sommes affligés par cette situation", a raconté Derek Starnes, l’une des victimes, au micro de l’antenne locale d’ABC News

Tout a commencé au moment où le regard du jeune homme a été attiré par un curieux petit trou noir dans le détecteur de fumée de la chambre à coucher du logement situé à Longboat Key, en Floride. Derek Starnes s’est alors saisi de l’objet et, stupeur, s’est rendu compte qu’il s’agissait d’une lentille de caméra. Ni une ni deux, il s’est empressé d’appeler la police, qui, une fois sur place, a trouvé une seconde caméra dans un autre détecteur de fumée. "Nous avons saisi beaucoup de matériel informatique permettant d’emmagasiner des données, des disques durs, des ordinateurs, des cartes mémoires…", a confirmé le lieutenant Bob Bourque, qui a été chargé de l'enquête.

Lire aussi

"Un meilleur angle"

Face aux forces de l’ordre, l’hôte voyeur ne s’est pas démonté et a assuré que tous ses guests, consentants selon lui, savaient que des caméras se trouvaient dans l’appartement. Une façon, a-t-il expliqué, de pouvoir filmer leurs ébats amoureux. "Il a dit que c’était pour enregistrer des activités sexuelles", a poursuivi Bob Bourque, précisant que le suspect avait placé les caméras de sorte à avoir "un meilleur angle". Et le lieutenant de s’interroger : "Mais si des gens consentent à enregistrer leurs activités sexuelles, pourquoi cacher les caméras dans des détecteurs de fumée?" Selon la police, des dizaines d’autres personnes pourraient avoir été victimes de ces agissements. 

Dans un communiqué transmis à ABC News, la direction d’Airbnb s’est dite "scandalisée", assurant que Wayne Natt avait été banni de ses utilisateurs. "Nos équipes ont contacté les forces de l'ordre locales pour les aider à enquêter sur cette infraction flagrante et nous espérons que la justice sera rendue. Nous prenons extrêmement au sérieux les problèmes de confidentialité et avons une politique de tolérance zéro contre ce comportement."

En vidéo

Locations Airbnb à Paris : dans les pas d'une brigade anti-fraude

Glaçante, cette affaire n'est cependant pas une première : au mois d’août, deux jeunes Françaises, qui avaient loué une chambre chez un particulier pour leurs vacances en Espagne via la célèbre plateforme avaient, elles aussi, découvert qu’elles avaient été filmées à leur insu par leur hôte à la sortie de la douche.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Macron appelle les Anglos-Saxons à arrêter de "bloquer" les exportations de vaccin

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.