Etats-Unis : des milliers d’oies meurent après s’être posées sur un lac acide

Etats-Unis : des milliers d’oies meurent après s’être posées sur un lac acide

DÉSASTRE ÉCOLOGIQUE – Plusieurs milliers d’oies sont mortes après qu’une tempête de neige les a forcées à se réfugier sur les eaux acides d’une ancienne mine de cuivre à ciel ouvert dans le Montana. Une catastrophe similaire s’était produite au même endroit il y a une vingtaine d’années.

Ce pourrait être un désastre écologique sans précédents. Plusieurs milliers d’oies des neiges sont récemment mortes près de la ville de Butte (Montana), dans le nord-ouest des Etats-Unis, après qu’une tempête hivernale les a forcées à trouver refuge en se posant sur le lac toxique d’une ancienne mine de cuivre à ciel ouvert. Particulièrement chargées en acides et en métaux lourds tels que l'arsenic, les eaux ont été fatales aux volatiles.  

Le responsable des questions environnementales de la société minière Montana Resources (MR), co-gestionnaire du lieu, a fait savoir que les témoins décrivaient la fosse comme "700 acres (près de 3 km², ndlr) d’oiseaux blancs". Un chiffre qui montre l’étendue des dégâts, "au-delà de tout ce que nous avons jamais connu en 21 ans de surveillance", a souligné Mark Thompson. 

Une vaste tentative de sauvetage

Prévenus par un collègue se trouvant à une quarantaine de kilomètres des lieux, les employés de la compagnie ont dès le 28 novembre tenté de faire fuir les quelque 25.000 volatiles. À l’aide de projecteurs de lumière ou d’avertisseurs sonores, ils ont, selon Mark Thompson, réussi à en faire déguerpir une large partie.  

Le directeur environnemental de MR a également indiqué que les autorités fédérale et de l’Etat étaient toujours en train d’essayer de confirmer le nombre exact d’oiseaux décédés. Il a dit craindre un chiffre astronomique, largement supérieur à celui des 342 oies qui avaient péri au même endroit dans des circonstances similaires en 1995. Chaque année, la commune de Butte voit passer entre 2000 et 5000 spécimens.  

Le réchauffement climatique en cause ?

Joint par le quotidien The Montana Standard, Jack Kirkley, professeur d’université et spécialiste d’ornithologie, a estimé que ce drame pouvait – en plus de la tempête de neige – s’expliquer par le réchauffement climatique. Selon lui, les hivers plutôt doux connus ces dernières années inciteraient en effet les oiseaux à rester dans des zones habituellement froides plutôt que de migrer vers le sud.

Toujours selon l’universitaire, la population d’oies des neiges vivant actuellement sur le continent nord-américain serait comprise entre 4 et 6 millions d’individus. 

Lire aussi

    En vidéo

    JT 13H - Dans la baie d’Arcachon, les oies bernaches pointent le bout de leur nez

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

    REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

    Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

    Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

    Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, où s'échouent d'ordinaire les débris spatiaux ?

    Lire et commenter

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.