États-Unis : des parents obligés de payer 40 dollars pour embrasser leur nouveau-né après une césarienne

États-Unis : des parents obligés de payer 40 dollars pour embrasser leur nouveau-né après une césarienne

PEAU À PEAU - On savait le système de santé américain cher et assez opaque, l'histoire de ce couple d'Américains le confirme davantage. Ils ont été obligés de débourser 40 dollars pour avoir le droit d'embrasser leur bébé après la naissance.

Malgré la réforme de l’assurance maladie, dite Obamacare, les États-Unis ont toujours le système de santé le plus coûteux des pays de l’OCDE. En témoigne cette histoire rapporté mardi 4 octobre par le site Vox, facture à l'appui.

Une jeune maman qui voulait prendre son bébé dans ses bras après sa césarienne a eu la surprise de voir la prestation facturée 39,35 dollars par la clinique.

"Pendant la césarienne, l'infirmière a demandé à ma femme si elle souhaitait prendre le bébé contre elle après la naissance", a expliqué le père, contacté par le site Vox. "Bien sûr, ma femme a répondu oui", ajoute-t-il. 

Les parents ont donc pu tranquillement cajoler leur bébé, pendant que l'infirmière prenait quelques photos. Une parenthèse enchantée attendue par tous les jeunes parents. Mais manifestement ce petit geste a un coût, à en croire les professionnels américains.

Ainsi, la sage-femme a livré un semblant d'explication, dans un billet publié sur un blog du site Slate. "Depuis plusieurs années, ces contacts sont de plus en plus fréquents dans les salles de naissance, y compris après une césarienne", raconte-t-elle. "Cela nécessite une sage-femme supplémentaire pour garantir que la patiente immobilisée, et souvent sous médicaments, ne fasse pas tomber l'enfant par accident ou même ne l'étouffe."

40 dollars pour un simple câlin, on comprend maintenant mieux le prix exorbitant des césariennes aux Etats-Unis.

Sur le même sujet

Lire et commenter