Trump a signé un nouveau décret migratoire : l'Irak exempté, les cartes vertes et visas pas concernés

MUSLIM BAN 2 - Le président américain Donald Trump a signé lundi après-midi une nouvelle version du décret migratoire qui a été suspendu par la justice et avait provoqué un tollé dans le monde entier. Plus tôt dans la journée, sa conseillère Kellyanne Conway avait déjà donné de nombreux détails sur cette nouvelle mouture.

"Un nouveau décret aujourd'hui". Voilà ce qu'avait annoncé en début d'après-midi sur la chaîne Fox News Kellyanne Conway ajoutant que la date d'entrée en vigueur serait le 16 mars. Et quelques heures plus tard, la nouvelle mouture de ce document a bien été paraphée par le président Trump. La version précédente, signée le 27 janvier, visait à fermer les frontières pendant plusieurs mois aux ressortissants de sept pays musulmans et à tous les réfugiés. Une décision qui avait fait polémique dans le monde entier et dont un juge fédéral avait suspendu l'application le 3 février février.

Les réfugiés syriens désormais traités comme les autres réfugiés

Depuis l'administration Trump planchait sur une nouvelle version, qui ne concerne donc plus désormais plus les Irakiens. "L'Irak n'est plus sur la liste, en raison de leurs procédures de vérification renforcées et de leurs mesures de transmission d'informations", avait ainsi expliqué Kellyanne Conway. Les six autres pays initialement visés (Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen) le sont donc toujours.


Mais les résidents permanents aux Etats-Unis (cartes vertes), ainsi que les détenteurs de visas, sont explicitement protégés du nouveau décret. Enfin, Kellyanne Conway avait aussi indiqué que les réfugiés syriens seraient désormais traités comme les autres réfugiés. Dans le décret initial, Donald Trump avait voulu suspendre l'accueil des réfugiés pendant 120 jours, mais pour une durée indéfinie pour les Syriens. Reste à savoir si ce Muslim ban un peu assoupli ne sera pas lui aussi bloqué par la justice.

En vidéo

International : le monde selon Donald Trump

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le "Muslim Ban" de Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter