Etats-Unis : Trump annonce la réouverture des frontières, Biden dément aussitôt

Trump : dernier jour à la Maison-Blanche

MIGRATION - La porte-parole de Joe Biden a démenti toute réouverture des frontières américaines. L’annonce avait été faite quelques minutes auparavant par le président Donald Trump alors que la situation sanitaire se dégrade dans le pays.

À quelques heures à peine de l’investiture du nouveau président américain, les équipes de Joe Biden et de Donald Trump continuent d’échanger des coups. Cette fois-ci, c’est l’annonce d’une réouverture des frontières américaines par le président Donald Trump qui a été démentie, quelques minutes après, par la porte-parole de Joe Biden, Jen Psaki.

C’est Donald Trump lui-même qui a d’abord présenté la réouverture des frontières américaines, dès le 26 janvier, aux ressortissants européens de l'espace Schengen, aux Britanniques, Irlandais ainsi qu'aux Brésiliens. Cette décision était justifiée par l’instauration d’un test négatif au Covid-19 obligatoire pour toute entrée sur le territoire américain.

Toute l'info sur

Biden et Harris à la Maison Blanche

"Le (futur) gouvernement n'entend pas lever ces restrictions"

Mais seulement quelques minutes plus tard, la porte-parole du futur président Joe Biden, Jen Psaki, a nié toute inflexion en ce sens. "Ce n'est pas le moment de lever les restrictions sur les déplacements internationaux", a-t-elle déclaré sur son compte Twitter.

Elle a même annoncé que la future administration Biden instaurerait, au contraire, des restrictions plus importantes. "Sur les conseils de notre équipe médicale, le (futur) gouvernement n'entend pas lever ces restrictions le 26 janvier […] D'ailleurs nous prévoyons de renforcer les mesures de santé publique appliquées aux voyages internationaux pour lutter encore davantage contre la diffusion du Covid-19.", a-t-elle écrit.

La situation sanitaire se dégrade

Le président élu, Joe Biden, va hériter, après sa cérémonie d’investiture, mercredi 20 janvier, d’une situation sanitaire qui se dégrade de jour en jour dans le pays. Les Etats-Unis font actuellement face à leur pire phase de la pandémie avec plus de 20.000 décès sur les six derniers jours. 

La menace de variants du virus, venus du Royaume-Uni ou d’Afrique du Sud, beaucoup plus contagieux fait craindre une nouvelle flambée de cas. La campagne de vaccination a également connu de nombreux ratés : 10,5 millions de personnes ont été vaccinées dans le pays, mais moins de 40% des doses distribuées ont été administrées à ce jour. Plusieurs régions menacent de se retrouver à court de vaccins dès cette semaine, notamment dans l'État de New York.

Lire aussi

Joe Biden veut jouer la prudence sur le plan sanitaire et a d’ores et déjà annoncé un plan de soutien massif de 1900 milliards de dollars à l’économie américaine. Il a également annoncé, samedi 16 janvier, qu'il prendrait, dès mercredi 20 janvier, un décret pour rendre obligatoire le port du masque dans les locaux et espaces dépendant de l'Etat fédéral, ainsi que lors des déplacements entre Etats, ce que Donald Trump s'était toujours refusé à faire.

Découvrez notre podcast "Far West"

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Plongez dans le Far West de la politique américaine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Lire et commenter