Etats-Unis : Donald Trump sacré candidat républicain à la Maison Blanche

Etats-Unis : Donald Trump sacré candidat républicain à la Maison Blanche

USA - Après deux jours mouvementés, le Parti républicain a formellement désigné mardi soir Donald Trump comme candidat à la Maison Blanche.

C'est officiel, Donald Trump sera le candidat républicain à la Maison Blanche. Mardi, à Cleveland, les délégués de la convention républicaine l'ont en effet formellement désigné. "Ensemble, nous avons obtenu des résultats historiques, avec le plus grand nombre de voix jamais obtenues dans l'histoire du parti républicain", a déclaré Donald Trump dans un court message vidéo diffusé dans la salle omnisports où se déroule la convention d'investiture. Conformément à la tradition, le candidat n'était pas présent.

Peu avant, le milliardaire avait réagi sur Twitter en écrivant, "quel grand honneur" et concluant son bref message par l'un de ses slogans favoris : "L'Amérique d'abord!". C'est un des fils du candidat, Donald Jr., qui a symboliquement apporté les 89 voix de la délégation de New York au moment clé, pour faire passer Donald Trump au-dessus de la majorité requise, lors d'un vote conforme au résultat des élections primaires. "Félicitations papa, on t'aime", a-t-il déclaré entouré de son frère Eric et de ses soeurs Ivanka et Tiffany. 

Polémique

Les délégations des 50 Etats fédérés et des territoires américains ont annoncé une à une au micro le résultat de leurs primaires. Donald Trump acceptera formellement cette investiture jeudi lors d'un discours en prime time.

L'investiture a toutefois été accordée par un parti divisé, et au lendemain d'une journée mouvementée. Un contingent de délégués anti-Trump avaient hué lundi le président de séance lors d'un vote de procédure.

Surtout, le scandale qui touche son épouse a fragilisé l'homme politique. L'ancien mannequin d'origine slovène Melania Trump , a vu son premier grand discours, lundi soir, gâché par des accusations de plagiat. Elle aurait copié des passages personnels de son intervention à un discours de Michelle Obama à la convention démocrate de 2008. 

Les conventions présidentielles sont habituellement sans histoire, planifiées des mois à l'avance. Selon les spécialistes américains, la moindre fausse note soulève des questions sur le professionnalisme des organisateurs et le degré d'unité du parti.  La candidate démocrate Hillary Clinton sera, elle, investie la semaine prochaine à Philadelphie (Pennsylvanie, est) lors de la convention de son parti.

EN SAVOIR +
>> 
Etats-Unis : la boulette de deux enfants de Donald Trump >> Quand la femme de Trump plagie  Michelle Obama
>> 
PHOTOS — Le pire de Trump : quand il cherche une "punition" pour les femmes qui avortent  


 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.