Etats-Unis : elle explique à un policier que son fils a été agressé et finit au poste

Etats-Unis : elle explique à un policier que son fils a été agressé et finit au poste

TEXAS – Une mère de famille et ses deux filles ont été emmenées au commissariat par un policier de la ville de Fort Worth, au Texas. La raison ? La mère se plaignait auprès du policier qu’un voisin avait agressé son fils de 7 ans. La scène a été entièrement filmée.

La vidéo est devenue virale aux Etats-Unis. Mercredi 21 décembre, Jacqueline Graig, une Afro-Américaine de 46 ans, se présente à un policier de la ville de Fort Worth, dans l’Etat américain du Texas, afin de lui expliquer l’agression de son fils de 7 ans par un voisin. Sur les images filmées par Brea Hymond, l’une de ses filles, on voit la mère de famille dire au policier que son voisin a attrapé son enfant à la gorge, après l’avoir vu jeter un papier au sol. 

"Peu importe où nous habitons, on n’a pas le droit d’agripper et d’étrangler quelqu’un, Monsieur. C’est ce qui me pose problème. Mon fils a 7 ans, vous n’avez pas le droit de l’attraper, de l’étrangler …", explique Jacqueline Craig à l’agent. L’officier de police l’écoute raconter son histoire, sans dire mot, et lui demande : "Pourquoi vous n’apprenez pas à votre fils à jeter ses papiers dans la poubelle ?"

Plusieurs heures en garde à vue

Une remarque agaçante, mais que la mère ignore, avant de poursuivre : "Il ne peut pas me prouver que mon fils a jeté quelque chose, mais le fait qu’il l’ait fait ou non n’a pas d’importance, ça ne lui donne pas le droit de poser la main sur lui". Et c’est là que la conversation dérape. L’agent lui rétorque : "Pourquoi pas ?" La plus jeune fille de Jacqueline Graig, âgée de 15 ans, tente alors de s'interposer. Mais la quadragénaire se retrouve au sol, menottée sous la menace d’un taser. L’adolescente est, quelques secondes après, menottée à son tour. 

"Vous êtes filmé en direct, tout a été enregistré ! " hurle l’auteure de la vidéo qui, sur les nerfs, est choquée. Une fois les deux femmes placées dans le véhicule de l’officier, ce dernier décide alors d’attraper Brea Hymond, qui filmait la scène depuis le début en invectivant le policier violent. Finalement, les trois femmes sont arrêtées et emmenées au commissariat de police pour refus d’obtempérer. La plus jeune sera relâchée peu après. Jacqueline et Brea Hymond, elles, ressortiront jeudi 22 décembre. Les images, postées sur les réseaux sociaux par Porsha Craver, la cousine des deux sœurs, ont été vues plus de 2,7 millions de fois sur Facebook.

L’avocat des trois femmes a demandé à ce que l’officier de police concerné soit démis de ses fonctions et qu’il soit poursuivi devant la justice. De son côté, dans une déclaration publiée jeudi sur Twitter, la police de Fort Worth a affirmé qu’elle enquêtait sur l’incident. Des milliers d’internautes se sont soulevés, dénonçant une arrestation raciste. Mais ce vendredi en fin de journée, lors d’une conférence de presse, le chef de la police de Fort Worth a estimé que les actes du policier étaient en effet violents et inappropriés, mais qu’ils n’étaient pas racistes, indique la presse locale. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

VIDÉO - Allemagne : les restrictions drastiques imposées aux non-vaccinés divisent

VIDÉO - Chèque énergie exceptionnel : voici quand vous allez recevoir les 100 euros d'aide

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.