Etats-Unis : elle se tire dessus en tournant une vidéo Snapchat

Etats-Unis : elle se tire dessus en tournant une vidéo Snapchat

MALADRESSE – Une jeune femme s’est blessée à la main alors qu’elle tournait une vidéo d’elle jouant avec un pistolet, dans le but de la poster sur la messagerie Snapchat. Elle a reconnu qu’elle "jouait bêtement".

Les armes ne sont pas un jeu et elle l’aura appris à ses dépens. Une jeune femme qui essayait de tourner une vidéo d'elle jouant avec un pistolet pour la poster sur la messagerie Snapchat a accidentellement tiré sur son téléphone et s'est blessée à la main, selon les autorités de Floride ce mardi.

Regina Powell, âgée de 22 ans, a rapporté qu'elle "jouait bêtement" dimanche avec un pistolet semi-automatique en essayant de filmer une vidéo pour Snapchat quand le coup est parti, selon le bureau du shérif de Volusia . La balle a détruit son téléphone et l'a blessée au pouce et à l'index de la main droite.

La police recherche encore l’arme

La police était toujours ce mardi à la recherche de l'arme, que la tante de la victime dit avoir jetée par la fenêtre de sa voiture alors qu'elle conduisait sa nièce à l'hôpital.

Les armes à feu font plus de 30.000 morts par an aux Etats-Unis, dont 20.000 suicides. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies ont recensé 586 accidents mortels avec des armes à feu l'an dernier. Mais le droit à posséder une arme est protégé par le deuxième amendement de la Constitution américaine.

A LIRE AUSSI 
>>
Au Texas, les armes débarquent sur les campus et ça ne rassure pas tout le monde
>>
Les armes à feu tuent autant que les accidents de la route
>>
Il se prend en photo avec une arme et se tue

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 contaminations ces dernières 24 heures

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Lire et commenter