En panne de résultats dans l'Iowa, les primaires démocrates pour désigner l'adversaire de Trump commencent mal

En panne de résultats dans l'Iowa, les primaires démocrates pour désigner l'adversaire de Trump commencent mal

POLITIQUE - Le marathon des primaires pour désigner le démocrate qui affrontera Donald Trump à la présidentielle américaine a commencé, lundi 3 février, dans l'Iowa. Mais la soirée a tourné à la confusion en raison d'un gros retard dans la publication des résultats.

Comme le veut le tradition, c'est dans l'Iowa, petit Etat rural entièrement recouvert de neige, qu'ont débuté, dans la soirée du 3 février, des primaires démocrates américaines particulièrement brûlantes, visant à désigner celui qui défiera Donald Trump lors de l'élection présidentielle à venir. Entre éclats de rire, mégaphones défaillants et cris exaspérés, les organisateurs et participants rassemblés dans 1.700 points de vote en ont donné le coup d'envoi avec leur curieux système des "caucus", dont les règles, complexes (il s'agit d'élire des délégués qui, ensuite, voteront à leur tour), semaient déjà quelque peu le trouble, jusque chez de nombreux militants, à qui il a fallu les réexpliquer patiemment. Et, comme si cela ne suffisait pas, un gros retard dans la publication des résultats a achevé d'accentuer ce sentiment de confusion.

Toute l'info sur

Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

Lire aussi

"Nous avons constaté des incohérences dans la communication de trois séries de résultats", a expliqué, dans un communiqué, Mandy McClure, directrice des communications du Parti démocrate de l'Iowa. "Il s'agit simplement d'un problème de report des données, l'application n'a pas connu de problème, et ce n'est pas un piratage ou une intrusion. Nous avons les données, et aussi des traces papiers, mais cela prendra simplement du temps pour rendre compte des résultats." Il n'en fallait pas toutefois plus pour alimenter des soupçons de triche dans le camp républicain, voire des théories complotistes sur internet. Pas le dernier à se moquer, Donald Trump a semblé savourer le chaos, s'esclaffant derrière son compte Twitter : "Grosse victoire  pour nous, ce soir, dans l'Iowa. Merci !"

Ce jour marque le début de la fin pour Donald Trump.- Bernie Sanders

En parallèle, plusieurs candidats se sont plus ou moins déclarés vainqueurs avant l'heure, à l'instar du favori Bernie Sanders. "Quand les résultats seront annoncés, j'ai le sentiment que nous allons avoir un très, très beau succès ici en Iowa. Ce jour marque le début de la fin pour Donald Trump", a ainsi lancé le sénateur de 78 ans. "Nous savons qu'il y a des retards mais nous savons aussi que nous boxons dans la catégorie supérieure", a, pour sa part, affirmé la sénatrice Amy Klobuchar, première candidate à prendre la parole, et donc apparemment certaine d'avoir franchi le seuil de 15% nécessaire pour accéder au second tour. Elle devait d'ailleurs prendre dans la foulée un avion pour le New Hampshire, deuxième Etat à voter, le 11 février.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

VIDÉO - "Ça va... plus ou moins" : miraculé, Romain Grosjean donne de ses nouvelles

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter