Etats-Unis : fin de cavale pour le "Rambo" meurtrier

International
DirectLCI
ETATS-UNIS - La police de Pennsylvanie, qui traquait Eric Frein, un Américain rompu aux techniques de survie et qui s'identifiait à Rambo, l'a capturé jeudi. Souçonné d'avoir tué un policier et grièvement blessé un autre, cet homme fan de reconstitution de films de guerre s'était retranché dans une forêt.

La chasse à l'homme a duré 48 jours. 48 jours durant lesquels Eric Frein a mis sur les dents les autorités et la police américaines. Inscrit sur la liste des 10 personnes les plus recherchées par la FBI, le fugitif de 31 ans a été arrêté jeudi soir.

Celui que la presse avait surnommé le "Rambo meurtrier" est accusé d'avoir abattu un policier et blessé grièvement un autre dans une embuscade près d'une caserne de Blooming Grove (Etat de New York), le 12 septembre dernier. Depuis, il se terrait dans des forêts du Comté de Monroe, devenu son nouveau terrain de jeu. Ce survivaliste (rompu aux techniques de survie) faisait partie d'un groupe appelé Red Alliance, qui pratique le MilSim : des simulations militaires et des reconstitutions de films de guerre sous forme de jeux. "S'il doit rejouer un personnage, c'est Rambo dans le premier film", avait confié à la presse américaine l'un des membres de Red Alliance.

"J'ai tiré de nouveau en direction de sa tête"

Plusieurs centaines de policiers étaient à sa recherche dans cette région montagne. Durant sa traque, ils avaient trouvé des traces de son passage mais il avait toujours réussi à les devancer. Une note sur laquelle Eric Frein racontait son forfait avait notamment été retrouvée dans un campement abandonné. "J'ai eu une opportunité aux environs de 23h00 et je l'ai saisie. Il est tombé, j'ai été surpris par la rapidité. J'ai tiré de nouveau en direction de sa tête et de son cou. Il était immobile et tranquille après ça." La police de Pennsylvanie a réussi à le débusquer dans une cache près d'un hangar d'un aéroport. Selon les médias américains, les procureurs très remontés contre ce "tueur de flics" pourraient réclamer la peine de mort.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter