Fusillade de Las Vegas : 800 millions de dollars d'indemnisation pour les victimes

Fusillade de Las Vegas : 800 millions de dollars d'indemnisation pour les victimes
International

ETATS-UNIS - Trois ans après la fusillade qui avait coûté la vie à 58 personnes à Las Vegas, le tribunal de la ville a validé un accord à l'amiable conclu entre le groupe d'hôtellerie et de casinos MGM Resorts et les proches de victimes et des survivants. Ils seront indemnisés à hauteur de 800 millions de dollars.

Il y a trois ans jour pour jour, un homme faisait feu depuis une fenêtre de l'hôtel Mandalay Bay sur le public d'un concert de country. Cinquante-huit personnes étaient tuées et plus de 800 autres blessées dans la fusillade la plus meurtrière de l'histoire récente des Etats-Unis. Le groupe d'hôtellerie et de casinos MGM Resorts, à qui appartient cet hôtel, a été condamné par le tribunal de Las Vegas mercredi, via un accord à l'amiable conclu avec les proches de victimes et des survivants de la fusillade, à verser à ces derniers 800 millions de dollars (environ 681 millions d'euros). 

Dans sa décision, consultée par l'AFP, la juge Linda Bell note que le montant proposé par MGM va au-delà de la garantie des assurances (751 millions de dollars) et estime donc que la transaction a été "de bonne foi"

Lire aussi

Une page se tourne

L'accord devrait permettre à MGM Resorts de mettre un terme à la majorité des actions intentées en justice par des survivants ou des proches de victimes. Ceux qui accepteront l'indemnisation dans le cadre de la convention s'engageront en effet à abandonner toute poursuite. "Nous nous félicitons que la décision permette aux familles, aux victimes et à la population de faire un pas de plus pour tourner la page. Il est particulièrement significatif que la décision intervienne à la veille du troisième anniversaire de l'incident, un moment de grande tristesse et de recueillement", a réagi MGM Resorts dans un communiqué.

Les motivations du tireur toujours mystérieuses

Trois ans plus tard, les motivations de Stephen Paddock, qui avait mis fin à ses jours après l'arrivée de la police, restent un mystère. Ce comptable à la retraite de 64 ans n'a laissé aucun message derrière lui et ni sa famille ni sa fiancée n'ont été en mesure d'expliquer son geste, qu'il semble avoir préparé de longue date. Le groupe terroriste Etat islamique avait revendiqué la fusillade mais la thèse a rapidement été réfutée par la police.

Toute l'info sur

Fusillade à Las Vegas

A l'époque, la tragédie avait créé un choc parmi la population et ravivé le débat sur la régulation des armes à feu aux Etats-Unis. Mais le pays n'a connu depuis que très peu d'avancées au niveau fédéral.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

EN DIRECT - Covid-19 : un nouveau Conseil de défense pour trancher sur les contours du reconfinement

Reconfinement, écoles ouvertes... Ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Pourquoi les écoles pourraient rester ouvertes en cas de reconfinement ?

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent