Grande distribution de joints lors de l'investiture de Donald Trump

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

CANNABIS - Des fumeurs de joints s'inviteront à la prestation de serment de Trump. Ils envisagent de distribuer des joints en marge de la prestation de serment de Donald Trump. L'action est prévue dans le parc qui fait face au Capitole, lieu ou s'exprimera le président élu le 20 janvier prochain.

Des joints pour allumer la flamme de la contestation. Le 20 janvier, lors de la prestation de serment de Donald Trump, des militants pour la légalisation du cannabis envisagent une distribution de 4.200 joints dans le grand parc du National Mall à Washington. Un geste de défi à l'encontre du pouvoir républicain qui songe à voter une loi interdisant la possession de cannabis dans tout le pays.

Nous sommes sur le point de perdre notre droit- Adam Eidinger, fondateur de la DC Marijuana Coalition

"En distribuant du cannabis à l'investiture, nous lançons la bataille", affirme à l'AFP Adam Eidinger, 44 ans, initiateur du référendum de 2014 et fondateur de la DC Marijuana Coalition. "Nous sommes sur le point de perdre notre droit."

De plus en plus d'États autorisent de cultiver ses propres plants de cannabis dans la limite de certaines conditions. Comme c'est d'ailleurs le cas à Washington, lieu de l'action envisagée par les militants. Depuis février 2015, il est  en effet légal de faire pousser du cannabis chez soi, dans la limite de six pieds ; d'en posséder au maximum 56 grammes à condition d'avoir 21 ans ou plus ; et d'en donner.

En revanche, il est interdit d'en acheter ou d'en vendre, car le Congrès, qui a la tutelle sur la capitale, a interdit à la ville de réglementer le commerce de cette drogue.

"Désobéissance civile"

Selon Adam Eidinger, 4.200 joints correspondent selon lui à un peu moins de deux kilogrammes, soit une valeur d'environ 20.000 dollars, estime t-il. Ainsi, pour respecter les limites individuelles, les joints seront distribués par une cinquantaine de personnes différentes le jour-même. 

Si le procédé est astucieux, il reste toutefois un problème : il est illégal de fumer dans un espace public, et donc sur le National Mall.  "Les gens pourront rentrer chez eux pour fumer", explique Adam... "ou choisir de commettre un acte de désobéissance civile pour protester. Nous donnons le choix aux gens". 

En vidéo

Banni à vie des USA poua voir consommé du cannabis dans le passé

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter