Destitution de Donald Trump : les protagonistes de son second procès

Destitution de Donald Trump : les protagonistes de son second procès

JUSTICE - Le second procès historique en destitution de Donald Trump, accusé "d'incitation à l'insurrection" dans l'assaut meurtrier du Capitole, s'est ouvert ce mardi 9 février. L'occasion de voir entrer en scène de nouveaux acteurs pour des audiences qui s'annoncent historiques.

Du Bureau Ovale au banc des accusés : trois semaines après le départ de Donald Trump de la Maison Blanche, son second procès en destitution s'est ouvert ce mardi au Sénat américain. Un procès pour "incitation à l'insurrection" dans l'assaut meurtrier du Capitole auquel le milliardaire "assistera" depuis sa résidence Mar-A-Lago en Floride. Qui sont les acteurs de cette procédure historique ? LCI fait les présentations.

Toute l'info sur

Le second procès de Donald Trump

Un accusé aux abonnés absents

Ce sera sans lui. Invité à témoigner sous serment, Donald Trump a fait savoir qu'il s'abstiendrait, comme il l'avait fait lors de son premier procès. Ce qui ne l'empêchera pas d'exercer un poids écrasant sur le jury. S'il coule sa retraite d'ancien président en Floride, Donald Trump, 74 ans, conserve en effet le soutien de millions d'électeurs républicains et n'a pas arrêté de se mêler des affaires du parti. Même privé de son compte Twitter, il reste en mesure de faire et de défaire des carrières à droite, une influence qui sera difficile à occulter pour les 50 sénateurs républicains au moment du verdict.

Jamie Raskin, l'élu démocrate à la manœuvre

Jamie Raskin, élu démocrate à la chambre des représentants, a été choisi par son camp pour assurer le rôle de procureur. Âgé de 58 ans, ce professeur de Droit constitutionnel va ainsi accuser devant les sénateurs l'ex-président d'avoir commis "une trahison d'une ampleur historique". L'affaire a pour lui une tonalité personnelle. Jamie Raskin a enterré le 5 janvier son fils de 25 ans qui, en proie à la dépression, venait de se suicider. Pour leur changer les idées, l'élu avait invité sa fille et son gendre le lendemain au Capitole. Les deux se sont retrouvés enfermés dans un bureau, quand les supporteurs de Donald Trump ont envahi les lieux.

Mitch McConnell, le patron des républicains qui va peser sur l'issue du procès

Le chef des sénateurs républicains va avoir un rôle crucial ces prochains jours. Car, pour que Donald Trump soit condamné, il faudrait que 17 sénateurs républicains votent avec les 50 élus démocrates. De quel côté va pencher Mitch McConnell ? Alors qu'il avait assumé sa partialité lors du premier procès, Mitch McConnell, 78 ans, a cette fois souligné que sa décision n'était pas prise. Or, s'il votait "coupable", il pourrait entraîner d'autres élus à faire comme lui.

Un duo d'avocats pour défendre Trump

Lâché par les siens, Donald Trump ? Abandonné par cinq de ses avocats, qui ont jeté l'éponge après des désaccords sur la façon de procéder pour sa défense, le milliardaire a recruté in extremis Bruce Castor et David Schoen. Deux hommes de loi habitués aux polémiques : le premier, qui fut longtemps procureur en Pennsylvanie, avait été saisi en 2005 d'une plainte pour agression sexuelle contre l'acteur et humoriste Bill Cosby. Il avait refusé d'ouvrir des poursuites contre le comédien, qui a finalement été condamné treize ans plus tard pour ces abus. Le second, pénaliste en Alabama, s'est dit à plusieurs reprises convaincu que le financier Jeffrey Epstein, accusé d'exploitation sexuelle de mineures, a été tué dans sa cellule, bien que des enquêtes officielles aient confirmé la thèse du suicide.

Lire aussi

Patrick Leahy, le boss du procès

Le chef de la Cour suprême des Etats-Unis, John Roberts, a jugé qu'il n'était pas cette fois contraint par la Constitution de présider le procès, puisque Donald Trump n'est plus en exercice. Ce rôle reviendra donc au sénateur démocrate Patrick Leahy en tant que membre de la majorité ayant le plus d'ancienneté au Sénat. Reste à savoir dans quel état de forme l'élu sera : âgé de 80 ans, il a subi une brève hospitalisation fin janvier, et assure aller mieux. 

La politique américaine vous intéresse ? Alors découvrez notre podcast "Far West"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Coups bas, coups tordus, coups d’éclat…. Replongez dans le Far West électoral de la campagne américaine. Avec un Donald Trump affaibli par la pandémie, un Joe Biden qui portait tous les espoirs de revanche des démocrates, cette présidentielle 2020 a été plus électrique et passionnante que jamais… Avec Magali Barthès, du service étranger de LCI, et ses invités, mettez-vous dans la peau d'un électeur américain. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Squid Game" : faut-il vraiment craindre un phénomène d'imitation dans les cours de récré ?

Covid-19 : que contient le projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire, débattu à l'Assemblée mardi ?

Covid-19 : hospitalisations, taux d'incidence... faut-il s'inquiéter du léger rebond des indicateurs ?

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Prix du carburant : un centime de baisse, est-ce vraiment un demi-milliard en moins pour l'État ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.