Invasion du Capitole : comment le policier Eugene Goodman a sauvé le sénateur Mitt Romney

Invasion du Capitole : comment le policier Eugene Goodman a sauvé le sénateur Mitt Romney

BRAVOURE - Devenu un héros national, le policier Eugene Goodman a vu son courage être encore une fois salué. Une nouvelle vidéo de sécurité, diffusée mercredi 10 février lors du procès en destitution de Donald Trump, montre l'officier sauvant le sénateur républicain Mitt Romney de la foule, lors de l'invasion du Capitole début janvier.

Il est l'un des héros du Capitole. Le 6 janvier dernier, lors de la prise d'assaut du Congrès par des centaines de partisans pro-Trump, Eugene Goodman, un policier afro-américain, s'était dressé seul face aux assaillants. Il avait habillement détourné les émeutiers loin de la Chambre des représentants et du Sénat, où de nombreux législateurs s'étaient réfugiés. Son action héroïque avait été filmée par un journaliste du HuffPost. Mercredi 10 février, de nouvelles images de sécurité, diffusées lors du procès en destitution de l'ancien président Donald Trump, ont certifié l'héroïsme dont a fait preuve l'agent de police.

Dans une vidéo, dévoilée pour la première fois par les responsables de la mise en accusation du magnat de l'immobilier, on peut voir le sénateur républicain de l'Utah Mitt Romney marcher dans un couloir du deuxième étage du Capitole, pendant que la foule en colère pénètre dans le bâtiment. Au bout de l'allée, Goodman apparaît à l'image. Le policier passe en courant devant l'ancien gouverneur du Massachusetts et lui signale de faire demi-tour immédiatement pour ne pas tomber nez à nez avec les insurgés. 

Toute l'info sur

Le second procès de Donald Trump

Fréquemment ciblé par les supporters de Donald Trump, qu'il a critiqué, avant, pendant et après sa présidence, Mitt Romney a été le seul républicain à voter pour condamner le milliardaire lors de son premier procès en impeachment. Présent au Capitole mercredi, l'ex-candidat à la Maison-Blanche a déclaré qu'il n'avait pas réalisé qu'il s'agissait d'Eugene Goodman à l'époque. "J'ai été très chanceux en effet que l'agent Goodman était là pour me mettre dans la bonne direction", a-t-il reconnu. "Il est de toute évidence très troublant de voir la grande violence dont notre police du Capitole et d'autres sont victimes. Cela vous déchire le cœur et vous fait monter les larmes aux yeux. C'était extrêmement pénible et émouvant." 

Je lui ai exprimé ma gratitude pour être venu à mon aide (...) et tout ce qu'il a fait ce jour-là- Mitt Romney, sénateur républicain de l'Utah

Plus tard dans la journée, le sénateur de l'Utah a été vu en train d'échanger longuement avec l'homme qui lui a potentiellement sauvé la vie le 6 janvier 2021. "Je lui ai exprimé ma gratitude pour être venu à mon aide et me remettre dans le chemin de la sécurité et exprimé ma gratitude pour tout ce qu'il a fait ce jour-là", a confié à la presse Mitt Romney. "Il m'a raconté toute sa journée. Il était épuisé d'aller d'une partie du bâtiment à l'autre, monter et descendre les escaliers. Il a indiqué qu'il avait respiré beaucoup de gaz lacrymogène, et qu'il avait la nausée. Je lui ai juste dit à nouveau à quel point je l'appréciais."

Lire aussi

Comme l'a rapporté le Washington Post, l'acte de bravoure d'Eugene Goodman a probablement empêché une confrontation encore plus violente, qui a tout de même fait cinq morts et plus d'une cinquantaine de blessés. Plusieurs dizaines de législateurs, dont Romney, ont présenté un projet de loi pour l'honorer avec la médaille d'or du Congrès pour avoir "sans aucun doute sauvé des vies". Cette distinction civile, la plus haute qui puisse être accordée par le Sénat, est décernée à tout Américain "qui réalise une action ou service pour la sécurité, la prospérité, ou l'intérêt national". Le 20 janvier, deux semaines après l'attaque, le policier avait escorté la vice-présidente Kamala Harris lors de la cérémonie d'investiture.

La politique américaine vous intéresse ? Alors découvrez notre podcast "Far West"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Coups bas, coups tordus, coups d’éclat…. Replongez dans le Far West électoral de la campagne américaine. Avec un Donald Trump affaibli par la pandémie, un Joe Biden qui portait tous les espoirs de revanche des démocrates, cette présidentielle 2020 a été plus électrique et passionnante que jamais… Avec Magali Barthès, du service étranger de LCI, et ses invités, mettez-vous dans la peau d'un électeur américain. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

EN DIRECT - Week-end de l'Ascension, vaccin AstraZeneca... l'appel de Jean Castex

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.