Etats-Unis : la campagne qui valait 4 milliards de dollars

International

MIDTERM - Après des mois de campagne, les Américains élisent ce mardi le Congrès qui votera les lois pour les deux dernières années du mandat de Barack Obama. Un scrutin considéré comme le plus cher de de l’Histoire, avec des milliards de dollars engloutis.

L’argent serait-il le nerf de la guerre électorale ? Les élections de mi-mandat, qui se déroulent ce mardi aux Etats-Unis, ont généré un torrent de dollars pour vanter les mérites des candidats démocrates et républicains. A titre de comparaison, CNN rappelle que cette somme représente "10 fois le budget que le gouvernement a mobilisé pour combattre Ebola".

Selon le Center for Responsive Politics, qui s’est penché sur les comptes des différents candidats, 400.000 dollars ont été versés en plus que durant le scrutin de 2010. Un gouffre financier par rapport aux élections de 2004, qui avait coûté moitié moins d’argent. Dans le détail, la majorité des fonds ont été versés sur le terrain pour financer les états-majors (déplacements, meetings, merchandising...). Un petit jeu auquel les républicains l’emportent sur les démocrates, avec les trois-quarts des dépenses. Total : trois milliards de dollars.

Plus de 20.000 spots de publicité

La somme restante, elle, provient de dons spéciaux via des "super-PAC". En clair : de l’argent privé destiné à s’offrir de l’influence auprès des futurs élus. Un secteur particulièrement juteux depuis 2010 et la décision de la Cour suprême de laisser faire à volonté, à condition que l’argent ne soit pas directement lié aux états-majors. Conséquence, quelques milliardaires boostent les comptes, à l’image des frères Koch qui ont fait fortune dans le pétrole. Une success story qui leur a permis d’injecter 290 millions à la campagne des républicains. L’ancien maire de New York, Michael Bloomberg, a dépensé 20 millions de dollars pour soutenir les candidats dont le programme comportait des propositions contre la prolifération des armes.

Une campagne à coup de milliards qui submerge littéralement des électeurs  pourtant guère intéressés par les midterms . En Caroline du Nord par exemple, plus de 20.000 spots de publicités pour les candidats au Sénat ont été diffusés sur les chaînes locales entre les 10 et 23 octobre, selon le Wesleyan Media Project. Pour les téléspectateurs, impossible de regarder la télévision, à toute heure, sans voir plusieurs publicités électorales à la suite.

EN SAVOIR +
>>
  Elections de mi-mandat aux Etats-Unis : pourquoi il faut s’y intéresser
>> Les référendums locaux à surveiller de près

Lire et commenter