États-Unis : la police de Charlotte publie des vidéos de la mort de Keith Scott

DirectLCI
ÉTATS-UNIS - Après plusieurs jours d'émeutes dans la ville de Charlotte, la police a publié samedi des images vidéo de l'intervention au cours de laquelle Keith Scott, un homme noir de 43 ans, a été abattu.

La police américaine a rendu public des images vidéo de l'intervention au cours de laquelle Keith Scott, un homme noir de 43 ans, a été abattu dans la ville de Charlotte, en Caroline du Nord, le 20 septembre. Les images fournies à plusieurs médias américains montrent Keith Lamont Scott sortir du véhicule dans lequel il se trouve au moment de l'interpellation, marcher à reculons avant que la police ne tire quatre coups dans sa direction.

Lire aussi

Une deuxième vidéo montre Keith Scott couché à terre après avoir été abattu et des policiers qui l'entourent. La police a également publié des photos montrant une arme de poing que Scott avait sur lui, selon elle, ainsi qu'un holster servant à porter une arme à la cheville et de la marijuana. Les vidéos ne permettent pas, elles, de déterminer si l'homme était effectivement armé comme l'ont affirmé les policiers alors. De leur côté, les proches de Keith Scott assurent que c'est un livre qu'il avait en main au moment de l'incident. Le chef de la police a déclaré que des preuves ADN seraient également publiées.

Lire aussi

Émeutes et violences

Keith Scott a été abattu le 20 septembre alors que la police recherchait une autre personne près d'un immeuble d'appartements. Depuis le début de l'affaire, la police de Charlotte refuse de publier les images dont elle dispose, tout en déclarant que ces images montrent que Scott, un Noir âgé de 43 ans, constituait une menace pour les policiers au moment des faits. 

Durant quatre nuits consécutives, des manifestations parfois marquées par des violences ont agité Charlotte après la mort de Keith Scott, dernier symbole en date des brutalités policières que subissent les Noirs aux Etats-Unis. Le gouverneur a déclaré l'état d'urgence à Charlotte en raison de ces violences.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter