Etats-Unis : la Russie teste-t-elle Donald Trump en envoyant un bateau espion près de ses côtes ?

Etats-Unis : la Russie teste-t-elle Donald Trump en envoyant un bateau espion près de ses côtes ?

PROVOCATION - Un navire espion russe a été repéré à 50 kilomètres d’une base sous-marine américaine du Connecticut mercredi. Selon un membre du Congrès, la Russie serait en train de tester les capacités de la nouvelle administration Trump.

Vladimir Poutine est-il doucement en train de tester Donald Trump ? C’est en tout cas ce que pointe un membre du Congrès après qu’un navire d’espionnage russe a été repéré au large des côtes américaines du Connecticut (au-dessus de New-York). En prenant soin de rester dans les eaux internationales, le Viktor Leonov s’est approché à moins de 50 kilomètres des terres, passant à hauteur d’une base sous-marine de l’US Navy.

S’il possède des missiles sol-air, le navire russe est avant tout connu pour intercepter les communications et collecter des données sur les capacités des sonars de la marine américaine. "Nous sommes au courant de la présence du navire. Il n’est pas entré dans les eaux territoriales américaines", a précisé à Fox News, qui révèle l’information, un porte-parole du ministère de la Défense. "Nous respectons la liberté de navigation exercée par toutes les nations au-delà des eaux territoriales d’un Etat côtier".

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

La Maison Blanche doit dépasser son engouement apparent pour Vladimir Poutine et le traiter comme la menace sérieuse pour la paix globale et la sécurité qu’il a été pendant les cinq dernières années- Joe Courtney, membre du Congrès

Le membre du Congrès Joe Courtney, représentant démocrate du Connecticut, s’est lui montré plus offensif face à cette manœuvre russe. La connectant aux récents survols à basse altitude de navires de l’US Navy par des avions russes sur la mer Rouge, il a indiqué que ces opérations militaires représentaient d’ "inacceptables et agressives actions qui testent clairement la résolution de la nouvelle administration".

"Même si j’ai une confiance totale dans la vigilance de notre marine, la Maison Blanche doit dépasser son engouement apparent pour Vladimir Poutine et le traiter comme la menace sérieuse pour la paix globale et la sécurité qu’il a été pendant les cinq dernières années". De son côté, le sénateur démocrate Chris Murphy a dénoncé la présence du navire russe près des côtes comme faisant "partie d’une série d’actions agressives de la Russie qui menacent la sécurité nationale et la sécurité de nos alliés".

Les regards sont maintenant tournés vers Donald Trump, prompt à s'indigner des tirs de missile nords-coréens mais dont les prises de position se sont souvent montrées clémentes envers Vladimir Poutine, afin de savoir de quelle façon le président américain répondra à cette opération militaire russe.

En vidéo

Présidentielle américaine : Donald Trump peut-il remercier la Russie ?

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25 contaminations au variant Omicron confirmées en France

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Présidentielle 2022 : que retenir du premier meeting de campagne d'Éric Zemmour ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.