Etats-Unis : l'armée autorise l'utilisation du mot "Negro"

International
POLEMIQUE - Un document relatif au personnel militaire américain a été mis à jour le 22 octobre, stipulant que désormais, le mot "Negro" peut désigner les Noirs et Afro-Américains. La nouvelle fait beaucoup de bruit outre-Atlantique.

La pilule passe mal auprès des Afro-Américains. Aux Etats-Unis, le service de régulation des armées autorise depuis le mois d'octobre l'usage du terme "Negro" pour appeler ou désigner en interne un militaire "dont les origines remontent aux groupes raciaux noirs d'Afrique", révèle jeudi la chaîne d'information CNN .

Le mot a été introduit dans un document déclassifié publié le 22 octobre et intitulé "Politique du commandement des armées". Une fois connue, l'information a immédiatement fait réagir civils et militaires, notamment sur Twitter. Car aux Etats-Unis aussi, "Negro" a une connotation injurieuse et raciste. "C'est la chose la plus stupide que j'ai jamais entendue", se désole ainsi Simon Inou sur Twitter. "Si quelqu'un me traite de Negro, je quitte l'armée", assure de son côté "J".

Mise à jour

Un représentant de l'armée américaine familier avec le document a tenté de justifier cette modification surprenante auprès de CNN : "Il est possible que le mot ait été ajouté pour qu'une personne noire ou afro-américaine puisse choisir de s'identifier elle-même comme "Negro'".

Au paragraphe concerné, page 55 du document, il n'est en effet pas clair si le mot est proposé pour une utilisation courante ou s'il s'agit d'abord de prévenir les discriminations raciales. Un porte-parole de l'armée a néanmoins expliqué que le document serait "rapidement actualisé".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter