Le chêne planté à la Maison Blanche par Macron et Trump est mort

International
SYMBOLE - Un peu plus d'un an après avoir été planté dans les jardins de la maison blanche par le président français et son homologue américain, le chêne symbolisant les liens des deux pays n'a pas survécu à sa période de quarantaine obligatoire.

Il devait symboliser la force des liens unissant les deux pays, et commémorer le sacrifice de 2.000 marines américains dans le Bois Belleau pendant la Première guerre mondiale, un siècle auparavant. C'est d'ailleurs de ce même bois qu'il venait. Mais le chêne planté le 23 avril 2018 par Emmanuel Macron et Donald Trump dans les jardins de la Maison blanche n'a en réalité jamais pris racine. 

L'arbre n'a pas survécu à la quarantaine phytosanitaire imposée après sa plantation par les douanes, a révélé Le Monde ce samedi. Afin d'éviter la propagation de maladies ou d'espèces invasives, les autorités américaines imposent en effet une période de quarantaine pour toutes les plantes, graines et terres importées.

La plantation de la bouture par les deux présidents et leurs épouses avaient fait l'objet d'une cérémonie, lors de la venue d'Emmanuel Macron aux États-Unis. Mais "le petit chêne est mort et l’herbe a repris ses droits sur la pelouse de la Maison Blanche", indiquait Le Monde le 5 juin, citant une "source française", à la veille de la rencontre des deux chefs d'États lors des commémorations du débarquement en Normandie.

En vidéo

À REVOIR - États-Unis : Emmanuel Macron reçu en grande pompe par Donald Trump

Plus encore que sa plantation, la mort du chêne semble symboliser l'état des relations franco-américaines. Celles-ci pâtissent d'importantes divergences sur des dossiers géopolitiques comme la lutte contre le réchauffement climatique, le rôle de l’Union européenne ou le nucléaire iranien.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter