Le corps du célèbre bandit américain John Dillinger bientôt exhumé

International

BANDIT - La dépouille d'un des gangsters les plus célèbres de l'histoire va être déterrée à la demande de sa famille en septembre. John Dillinger est décédé il y a 85 ans et, depuis, sa vie comme sa mort continuent de susciter la fascination.

John Dillinger est un véritable légende du banditisme américain. Johnny Depp a notamment interprété ce personnage haut en couleur dans le film Public Ennemies. "Dillinger" est d'ailleurs une marque déposée et sa tombe attire toujours de nombreux touristes aujourd'hui.

Et 85 ans après sa mort, le gangster connu pour ses braquages de banque fait à nouveau parler de lui. Comme le rapporte The Guardian ce mercredi, son corps, enterré dans le cimetière d'Indianapolis, doit être exhumé en septembre à la demande de sa famille. Reste que déterrer la sépulture pourrait être complexe puisque celle-ci se trouve encastrée dans plusieurs blocs de béton. A l'époque, telle était la volonté du père de John Dillinger afin d'éviter que la tombe de son fils ne soit vandalisée.

Si les raisons de cette décision d'exhumation ne sont pour l'heure pas connues, la procédure pourrait permettre de mettre un terme aux légendes urbaines suggérant que ce n'était pas le corps du bandit qui reposait dans ce cimetière.

Le "Robin des Bois" de la Grande Dépression

John Dillinger avait à son "palmarès" 24 braquages et deux évasions de prison dans les années 30, aux Etats-Unis, lors de la Grande Dépression. Une dizaine de meurtres à son gang serait également attribuée à son gang. 

Alors que le pays était à l'époque affaibli par la crise économique, l'opinion publique plébiscitait ce gangster et sa bande dont les méfaits étaient présentés par la presse de façon quasi-héroïque. Charismatique, réputé pour être poli et sympathique avec la population, même lors de ses crimes, Dillinger fut souvent comparé à un "Robin des Bois". Il était également qualifié de plusieurs surnoms avantageux comme "le bandit au grand cœur", "le Tsar des gangsters" ou " le bandit Don Juan".

Après avoir échappé à la police de quatre Etats pendant un an, il fut dénoncé par une prostituée qu'il fréquentait. Le FBI tenta alors de l'arrêter à la sortie d'un cinéma mais le gangster sortit une arme avant de prendre la fuite. Il fut abattu de quatre balles dans le dos à l'âge de 31 ans.

Doutes et légendes autour de sa mort

A la morgue et lors de ses funérailles, les fans vinrent par centaines. Une présentation publique de son corps fut même organisée, suscitant des interrogations quant à la véritable identité de l'homme tué par la police. Le John Dillinger ainsi exposé ne portait pas les cicatrices qui le caractérisait. Selon les autorités, le bandit aurait eu recours à un chirurgien esthétique pour modifier son apparence et se serait également brûlé les doigts à l'acide pour effacer ses empreintes digitales. 

En vidéo

Enquête : quand les gangsters règlent leurs comptes

Les suspicions furent agrémenter par des rumeurs qui laissaient penser que sa famille avait piégé la police pour qu'elle abatte la mauvaise personne. L'exhumation prévue en septembre pourrait venir faire taire les rumeurs autour de cet homme dont l'histoire a traversé - et continue de traverser - les décennies.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter