Le procès hors normes du narcotrafiquant El Chapo s'ouvre aux Etats-Unis

Le procès hors normes du narcotrafiquant El Chapo s'ouvre aux Etats-Unis
International

BARON DE LA DROGUE - C'est un procès sous haute sécurité qui s'ouvre aux Etats-Unis lundi 5 novembre : celui de Joaquin Guzman, le narcotrafiquant mexicain connu sous le nom d’"El Chapo". Célèbre notamment pour ses évasions de prison rocambolesques, le criminel encourt la perpétuité.

Pendant des mois, il a été l’ennemi public numéro 1 au Mexique. Le procès de Joaquin "El Chapo"  Guzman, le plus célèbre narcotrafiquant depuis Pablo Escobar, s’ouvre lundi 5 novembre à New York. Celui qui est surnommé "Le Courtaud" en raison de sa petite taille (1,64m) est accusé d’avoir dirigé pendant vingt-cinq ans, de 1989 à 2014, le cartel de Sinaloa, le plus puissant cartel de drogue au monde. 

Ce cartel a expédié aux Etats-Unis plus de 154 tonnes de cocaïne ainsi que d'énormes quantités d'héroïne, de méthamphétamines et de marijuana, pour une valeur estimée à 14 milliards de dollars. El Chapo est poursuivi pour onze chefs d’accusation, dont trafic et distribution de drogues, possession d'armes à feu et blanchiment d'argent. Chefs d’accusation pour lesquels le criminel de 61 ans a plaidé non coupable. Mais les procureurs sont confiants, et assurent être également en mesure de démontrer que l’accusé a commandité au moins 37 assassinats.

Évasions rocambolesques

Le 8 janvier 2016, c’est le président du Mexique en personne, Enrique Peña Nieto, qui annonçait sur Twitter l’arrestation de Joaquin Guzman. Celui-ci a depuis été extradé vers les Etats-Unis, en 2017, où il est détenu dans des conditions draconiennes, au point d’avoir suscité l’inquiétude d’Amnesty International : El Chapo est à l’isolement dans une cellule sans fenêtre 23 heures sur 24 et fait l’objet d’une surveillance toute particulière. 

Il faut dire que l’homme a déjà échappé par deux fois à la justice mexicaine : arrêté au Guatemala en 1993, il s’était d’abord enfui de prison en 2001, dissimulé dans un bac de linge sale ; puis de nouveau interpellé en février 2014, il s’était une fois de plus évadé quatorze mois plus tard, par un tunnel d’1,5 kilomètre creusé depuis la douche de sa cellule, équipé d’un système de ventilation et d’une moto sur rails.

Lire aussi

Jurés sous escorte

Le procès d’El Chapo devrait durer quatre mois. Les procureurs ont réuni quelque 300.000 pages de documents, 117.000 enregistrements audio et quantités de photos et vidéos. Compte tenu du danger et des risques de représailles, la liste des anciens associés, employés ou rivaux de Joaquin Guzman appelés à témoigner est tenue secrète. Même confidentialité pour le nom des jurés, qui seront escortés chaque jour par des gardes au tribunal. La sélection du jury doit commencer ce lundi 5 novembre à huis clos, mesure réservée aux criminels les plus dangereux. 

S’il est condamné, El Chapo risque la prison à perpétuité. Selon une déclaration à l’AFP de Rob Heroy, un ancien procureur et avocat ayant défendu d’autres narcotrafiquants mexicains, ce procès pourrait coûter plus de 50 millions de dollars. Potentiellement "le procès le plus cher de l'histoire des Etats-Unis".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent