Enquête russe : le rapport Mueller disculpant Donald Trump rendu public

International
ÉTATS-UNIS - Le procureur général William Barr a rendu public jeudi le très attendu rapport du procureur spécial Robert Mueller sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle de 2016. Ce dernier écarte toute collusion entre Trump et des agents russes, mais suscite la polémique.

La fin d'un feuilleton judiciaire. Après deux années d'enquête, le rapport Mueller est présenté ce jeudi 18 avril par le ministre de la Justice américain, William Barr. Quelques heures avant de transmettre le rapport de 448 pages au Congrès et de le rendre public, le procureur général a confirmé l'absence d'entente entre l'entourage de Donald Trump et les Russes durant la présidentielle de 2016. 


"Grâce à l'enquête rigoureuse du procureur spécial, nous savons que les agents russes qui ont mené ces efforts n'ont pas eu la coopération du président Trump ou de membres de son équipe de campagne", a déclaré William Barr. Le ministre de la Justice a par ailleurs assuré que le président Donald Trump "n'a pas agi pour priver le procureur spécial des documents et témoins nécessaires pour mener à bien son enquête."

Les démocrates condamnent "une partialité regrettable"

L'opposition a de son côté critiqué le ministre de la Justice avant même sa conférence de presse. Les démocrates accusent William Barr de gérer avec "une partialité regrettable" la communication autour du rapport que lui a remis le 22 mars Robert Mueller. Le ministre de la Justice a pu procéder à des coupes du rapport et ce dernier est donc légèrement censuré, y compris pour le Congrès américain, au grand dam des démocrates. 


Ces derniers ont toutefois prévenu que si le rapport contenait des éléments à charge pour le président, l'opposition userait de tous les moyens en son pouvoir pour relancer les poursuites.  Ses deux leaders au Congrès, Nancy Pelosi et Chuck Schumer, ont demandé au procureur Mueller de venir témoigner au Sénat et à la chambre des représentants "le plus vite possible". "Le peuple américain mérite d'entendre la vérité", ont-ils écrit.

De son côté, Donald Trump s'est fendu de deux tweets. Le premier, une vidéo postée avant la publication du rapport Mueller, montre le président américain marteler en boucle qu'il n'y a eu ni collusion, ni obstruction. Le second, publié juste après la conférence de presse de William Barr, s'amuse à détourner le logo de la série à succès Game of Thrones avec un message cynique adressé au camp démocrate : "game over". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter