Etats-Unis : le Sénat défie Trump et bloque une vente d'armes à l'Arabie Saoudite

International
DÉFIANCE - Alors que Donald Trump avait donné son accord, le Sénat à majorité républicaine bloque les ventes d'armes à l'Arabie Saoudite et à d'autres pays arabes. Les parlementaires de l'opposition comme de la majorité veulent voir cet Etat soutenu par les Etats-Unis assumer sa responsabilité pour le meurtre du journaliste Khashoggi et pour la guerre au Yémen.

Non c'est non. Washington ne vendra pas d'armes à l'Arabie Saoudite et à d'autres pays arabes, au moins pour ces ventes précises. Malgré l'aval de Donald Trump, le Sénat, à majorité républicaine, défie son président ce jeudi 20 juin, bloquant l'autorisation de vente d'armes à ses "clients". 


Alors que l'Arabie Saoudite, au cœur d'un scandale diplomatique, après l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en Turquie et qui orchestre une des pires catastrophes humanitaires avec le maintien de la guerre au Yémen, bénéficie  du soutien du président américain, les sénateurs signifient par ce vote leur désapprobation.

Les parlementaires américains de plus en plus critiques

Pour contourner le Congrès, à majorité démocrate, l'administration Trump avait autorisé cette vente d'armes en invoquant une situation d'urgence provoquée par l'Iran. Mais plusieurs élus de la majorité républicaine ont voté au Sénat avec l'opposition contre cette vente. 

Entre les raids aériens de la coalition de pays arabes contre les rebelles yéménites Houtis, qui a tué des dizaines de milliers de personnes, et l'affaire Khashoggi, de nombreux sénateurs républicains sont de plus en plus en plus critiques envers l'Arabie Saoudite. Ces parlementaires souhaitent voir ce pays tenu responsables de ces actes. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter