L'Amérique se prépare à une semaine de manifestations anti-Trump

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

PROTESTATION – Des centaines de milliers d'Américains se préparent à marquer leur rejet de Donald Trump par des manifestations dans tous les Etats-Unis. Un rassemblement historique est attendu à Washington samedi prochain, au lendemain de l'investiture du nouveau président.

La démonstration de force est déjà présentée comme historique. Des centaines de milliers d'Américains anti-Trump se préparent à marquer leur rejet de l'arrivée du milliardaire républicain à la Maison- Blanche par des manifestations dans tous les Etats-Unis, mais surtout en convergeant vers Washington pour un gigantesque rassemblement. Alors que 800.000 partisans du magnat de l’immobilier sont attendus sous la très haute surveillance de 28.000 membres des forces de l'ordre pour la cérémonie d'investiture de Donald Trump, vendredi 20 janvier prochain, le grand rendez-vous des contestataires sera le lendemain, samedi 21, pour une grande marche pacifique. 

Des manifestations tout au long de la semaine

Mais les anti-Trump ont choisi de ne pas attendre pour afficher leur mécontentement. À l’instar d’une marche organisée ce samedi à Washington – 25.000 personnes attendues – pour protester contre les commentaires du futur président sur les musulmans, Mexicains et autres minorités, des manifestations sont prévues tout au long de la semaine dans l’ensemble du pays. Une trentaine de groupes, opposants revendiqués du milliardaire, ont obtenu l'autorisation de manifester avant, pendant et après la cérémonie d'investiture.

Voir aussi

Un rassemblement qui pourrait être historique

Tous s’accordent cependant pour dire que l’apogée de la contestation sera atteint avec la "Marche des femmes", au lendemain de la cérémonie d’investiture. Certains signes laissent d’ailleurs penser à une très vaste mobilisation. Outre les chanteuses Katy Perry et Cher, ou l'actrice Scarlett Johansson, qui ont annoncé leur participation, ou la mobilisation massive sur les réseaux sociaux – 450.000 personnes intéressées par l’évènement sur Facebook – au moins 1200 bus ont demandé la permission de stationner au stade RFK de la capitale fédérale le 21 janvier, bien davantage que pour l’entrée en fonction officielle de Donald Trump.

Du fait du court délai de préparation, la "Marche des femmes" s'est révélée être un défi logistique, à la fois pour les organisateurs et les autorités de la capitale fédérale, déjà sur les dents. Elle devrait débuter sur Independence Avenue à 10H00 du matin près du Capitole et se dérouler sur 2 kilomètres le long du National Mall, l'esplanade bordée par les principaux musées et mémoriaux de Washington. Les organisatrices annoncent environ 300 "marches sœurs" dans d'autres villes du pays dont New York, Boston, Los Angeles et Seattle, ainsi qu'au-delà des frontières des Etats-Unis. La démonstration de force pourrait bien être historique. 

Lire aussi

Lire aussi

En vidéo

"I will survive" : les stars d'Hollywood souhaitent la bienvenue à Donald Trump

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter