Le chef de la police de Houston demande à Donald Trump de "la fermer"

Arturo Acevedo rejoignant le cortège des manifestants à Houston le 30 mai dernier
International

DÉCLARATION - Le décès du quadragénaire afro-américain ne cesse d'enflammer les Etats-Unis. Nouvel exemple ce matin avec le chef de la police de Houston (Texas) qui s'est adressé vertement à Donald Trump.

Donald Trump s'est fait remarqué ce mardi matin en appelant les gouverneurs des états américains à "dominer" les manifestants et la situation en cessant de faire preuve de "faiblesse". Une sortie qui n'est pas passée inaperçue et à laquelle le chef de la police de Houston (Texas), Arturo Acevedo, a répondu au micro de CNN :"Je veux m'adresser au président des Etats-Unis, en tant qu'officier de police de ce pays. S'il vous plaît, si vous n'avez rien de constructif à dire, fermez-la".   

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Alors que, partout dans le pays, nombre de membres des forces de l'ordre mettent un genou à terre en signe de solidarité avec les manifestants, le policier a justifié sa position en se désolant que Donald Trump mette "des jeunes hommes et femmes en danger. Il ne faut pas dominer mais gagner les cœurs et les esprits". Il a surtout appelé le président à faire preuve de "leadership, plus nécessaire aujourd'hui que maintenant". Il a enfin demandé à ne pas perdre de vue ce qui importait et ce qui a déclenché ce grand élan de contestation partout dans le pays pour ne pas que "l'ignorance ruine" le pays.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent