États-Unis : un condamné à mort exécuté en Alabama

États-Unis : un condamné à mort exécuté en Alabama

PEINE DE MORT - Les autorités de l'Alabama ont exécuté jeudi en fin de journée un Afro-Américain condamné pour le meurtre d'une femme blanche il y a 30 ans, après la suspension à la dernière minute de son exécution en février dernier.

"Justice a été rendue". Le procureur général Steve Marshall s'est félicité jeudi dans un communiqué de la mort de Willie Smith, un Afro-Américain exécuté jeudi. Ce dernier, dont la peine de mort avait été suspendue à la dernière minute en février, avait été condamné pour le meurtre d'une femme blanche il y a 30 ans.

"Ce soir, Willie Smith a été mis à mort pour le crime odieux qu'il a commis il y a près de trente ans : l'enlèvement et l'exécution d'une jeune femme innocente, Sharma Johnson", a déclaré le procureur général. Willie Smith, 52 ans, a été mis à mort par injection léthale à 21H47 heure locale dans une prison du sud-ouest de l'Alabama.

Lire aussi

Déficience intellectuelle

Willie Smith était dans le couloir de la mort depuis 30 ans après avoir été reconnu coupable du meurtre, en 1991, de Sharma Ruth Johnson, 22 ans, à Birmingham en Alabama. Il avait obtenu un suris en février : alors qu'il devait recevoir une injection létale le soir, la haute cour avait estimé que l'absence d'aumônier dans la chambre de la mort était illégale.

Willie Smith avait demandé que son pasteur soit à ses côtés lors de son exécution, pour faciliter ce qu'il appelait la "transition entre le monde des vivants et celui des morts". Depuis, les responsables de la prison ont fait savoir qu'ils autoriseraient la présence du pasteur, mais ses avocats avaient introduit d'autres recours. Selon eux, il souffrait d'une déficience intellectuelle qui l'a empêché de comprendre qu'il pouvait choisir la manière dont il pouvait être exécuté. 

En 1991, Willie Smith avait enlevé une femme de 22 ans devant un distributeur. En la menaçant avec une arme, il l'avait forcée à lui communiquer son code de carte bancaire et avait effectué un retrait d'une centaine de dollars, sous l'œil d'une caméra de surveillance. Il avait ensuite roulé jusqu'à un cimetière et exécuté d'une balle dans la tête sa victime, qui était la sœur d'un policier. Il avait remis le corps dans la voiture de la jeune femme et y avait mis le feu.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : Israël ferme ses frontières aux ressortissants étrangers

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

EN DIRECT - Crise des migrants : les ministres européens réunis ce dimanche sans leur homologue britannique

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.