Etats-Unis : pourquoi Donald Trump a limogé son patron du renseignement

Etats-Unis : pourquoi Donald Trump a limogé son patron du renseignement

ETATS-UNIS - Dan Coats quittera ses fonctions le 15 août, a annoncé dimanche Donald Trump. L'homme fort du renseignement américain fait les frais de ses divergences avec le président américain.

Et un de plus. Donald Trump a officialisé dimanche le départ de Dan Coats, le chef des services de renseignement américains. Celui-ci vient ainsi grossir les rangs déjà bien fournis de ceux qui ont quitté le navire de l’administration américaine depuis janvier 2017. En cause cette fois-ci ? Des désaccords à répétition.

Le Directeur du renseignement national (DNI), un poste qui supervise et coordonne les activités de la CIA, de la NSA et des autres services de renseignement américains, n’a en effet jamais trouvé de terrain d’entente avec l'ancien magnat de l’immobilier. En particulier sur l’épineux dossier des soupçons d'ingérence russe dans l'élection présidentielle de 2016. La DNI avait en effet soutenu les conclusions des services de renseignement faisant état d'une telle ingérence.

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

Lire aussi

En vidéo

Donald Trump menace de surtaxer les vins français

"S'il m'avait demandé comment cela devait être mené, j'aurais suggéré une autre manière"

Preuve du fossé entre les deux hommes, Dan Coats avait désapprouvé publiquement la décision de Donald Trump d'avoir un entretien à huis clos de deux heures avec le président russe Vladimir Poutine à Helsinki en juillet 2018, avec seulement la présence des interprètes. "S'il m'avait demandé comment cela devait être mené, j'aurais suggéré une autre manière", avait déclaré à l'époque Dan Coats, âgé de 76 ans. Le DNI a de plus reconnu avoir été laissé dans l'ignorance de la teneur de l'entretien. "Je ne sais pas ce qui s'est passé pendant cette rencontre", avait-il déclaré trois jours après l'entretien.

Autre point de divergence entre eux : la volonté du président américain de tenter d'obtenir que la Corée du Nord renonce à son arsenal nucléaire au moyen de négociations directes avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. En effet, Dan Coats avait exprimé son désaccord sur le dossier nord-coréen dans son rapport annuel sur les menaces existant dans le monde. "Nous continuons à estimer que la Corée du Nord n'abandonnera probablement pas toutes ses armes nucléaires et ses capacités (dans ce domaine, ndlr), bien qu'elle cherche à négocier des mesures de dénucléarisation partielle pour obtenir d'importantes concessions américaines et internationales", avait-il écrit. Donald Trump considère au contraire que Kim Jong Un pourrait être disposé à renoncer à l'arsenal nucléaire nord-coréen…

Des remerciements pour des "grands services rendus à notre pays"

Sur l'organisation djihadiste Etat islamique, le même rapport annuel estimait - malgré les affirmations contraires de Donald Trump - que le groupe était loin d'être vaincu malgré ses défaites en Irak et en Syrie, et qu'il pourrait aisément se développer de nouveau dans un vide créé par le départ des troupes américaines de la région.

Dans un tweet publié dimanche, le président américain a d’ores et déjà annoncé son intention de désigner John Ratcliffe, un des élus du Texas à la chambre des Représentants, pour succéder à Dan Coats au poste de Directeur du renseignement national. "John guidera et inspirera de la grandeur au pays qu'il aime", a écrit le chef de l’Etat, se contentant de remercier son prédécesseur pour les "grands services rendus à notre pays". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : les militants LR ont préféré le congrès à la primaire pour désigner leur candidat

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Élections en Allemagne : le chef de file conservateur Armin Laschet commet une bourde en votant

Le Covid-19 pourrait altérer la matière grise du cerveau même chez les cas bénins

Paris : trois blessés, dont deux graves, dans une rixe sur le pont d'Iéna

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.