États-Unis : pourquoi l'élection en Géorgie est cruciale pour Joe Biden

États-Unis : pourquoi l'élection en Géorgie est cruciale pour Joe Biden

DÉCISIF - Les habitants de la Géorgie se rendent aux urnes ce mardi pour une double élection sénatoriale. Un scrutin qui peut avoir un impact considérable sur le mandat de Joe Biden. Explications.

La Géorgie "peut changer la trajectoire non seulement pour les quatre années à venir, mais pour la prochaine génération". Avec gravité, Joe Biden s'est présenté lundi devant ses électeurs à la veille d'un scrutin crucial. Et pour cause : la double élection sénatoriale qui se joue dans cet État du sud aura un impact sur le début de mandat du président démocrate. Et une défaite pourrait donner du grain à moudre à son rival Donald Trump, bien décidé à jouer les trouble-fêtes jusqu'au 20 janvier.

Toute l'info sur

Biden et Harris à la Maison Blanche

Concrètement, si les deux candidats démocrates, Jon Ossoff et Raphael Warnock, battent les sénateurs républicains sortants, David Perdue et Kelly Loeffler, le Sénat passera sous le contrôle des démocrates. À son arrivée à la Maison Blanche, Joe Biden pourra alors compter sur un Congrès entièrement démocrate, et appliquer son programme. 

"Une dernière chance de sauver l'Amérique telle que nous l'aimons"

Une perspective inquiétant profondément les républicains, qui ont agité le spectre d'un gouvernement "radical" et "socialiste" jusque dans les dernières heures de la campagne, marquée par un grand meeting de Donald Trump. Ces élections partielles pourraient être "votre dernière chance de sauver l'Amérique telle que nous l'aimons", a tonné le président républicain qui refuse encore de reconnaître sa défaite, plus de deux mois après l'élection.

Qui permettra à son camp de dominer le Sénat ? Les deux sénateurs républicains partent - en théorie - favoris dans cet État conservateur. S'il n'a pas remporté le premier tour, David Perdue était arrivé proche des 50% face à Jon Ossoff. Kelly Loeffler pourrait, elle, bénéficier d'un important report de voix d'un rival républicain qui avait divisé les soutiens au premier round contre Raphael Warnock, arrivé en tête. 

Les démocrates ont cependant espoir de l'emporter, galvanisés par la courte victoire de Joe Biden dans l'État le 3 novembre, une première depuis 1992. Mais aussi après le scandale suscité lundi par la diffusion dimanche d'un enregistrement de Donald Trump, qui demande à Brad Raffensperger, le républicain en charge des élections en Géorgie, de "trouver" des bulletins de vote pour la présidentielle à son nom. 

Lire aussi

Plus de trois millions d'électeurs, sur quelque sept millions d'inscrits, ont voté par anticipation, un record pour une sénatoriale partielle en Géorgie. Si ces bulletins pointent vers une plus grande mobilisation démocrate, les républicains eux devraient plutôt voter mardi. Difficile donc de prévoir l'issue de cette course, les rares sondages montrant les candidats au coude-à coude. 

Au lendemain de ces élections partielles, le Congrès se réunira pour enregistrer formellement le vote des grands électeurs en faveur de Joe Biden (306 contre 232). L'issue de cette obligation constitutionnelle, qui relève d'ordinaire de la simple formalité, ne fait aucun doute.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Disparition de Gaspard Ulliel : qui est sa compagne Gaëlle Pietri, mère de leur fils Orso ?

Décès de Gaspard Ulliel : ce que l'on sait sur les circonstances de l'accident de ski

EN DIRECT - Covid-19 : pour "donner de la visibilité", un Conseil de défense sanitaire prévu ce jeudi

Grève des enseignants : à quoi faut-il s'attendre pour la manifestation de ce jeudi ?

Maroc : le parquet antiterroriste ouvre une enquête après "l'assassinat" d'une touriste française

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.