Etats-Unis - 4 ans sans voir leur enfant à cause de leur QI trop faible : "C’est une bataille de tous les jours"

Etats-Unis - 4 ans sans voir leur enfant à cause de leur QI trop faible : "C’est une bataille de tous les jours"

PRIVATION - Des parents originaires de l'Oregon aux Etats-Unis se sont vus retirer la garde de leur fils quatre jours après sa naissance à cause de leur "capacités intellectuelles limitées". Une pétition et une collecte en ligne ont été lancées pour aider le couple dans leur combat quotidien.

"Notre QI ne devrait rien avoir à faire avec tout cela". Un couple américain qui s'est vu retirer la garde de son fils, quelques jours après sa naissance à cause de ses "capacités intellectuelles limitées", se bat pour le revoir. La décision a été prise par la Direction de la protection de la jeunesse, qui s'appuie sur le quotient intellectuel des parents (70), alors que la moyenne se situe entre 90 et 110. 

Originaires de l'Oregon, ces derniers ont récemment partagé leur incompréhension sur la chaîne de télévision locale KTVZ. Ils n'ont jamais revu leur enfant aujourd'hui âgé de quatre ans.

"Ils pensent que parce que nous avons ce handicap, nous ne pouvons pas être de bons parents pour nos enfants", regrette la mère. Et de poursuivre : "C’est une bataille de tous les jours. C’est stressant, mais ça en vaudra le coup si nous récupérons notre petit à la fin".

Lire aussi

En vidéo

Que se passe-t-il dans le cerveau des bébés ?

"Jamais rien constaté d’alarmant chez eux"

Pour le soutenir, le couple peut compter sur l'assistante sociale qui les accompagne dans les démarches visant à récupérer la garde. "Ils font tout leur possible. Ils en font même plus que ce qu’on leur demande et pourtant…" a souligné cette dernière qui  assure n'avoir "jamais rien constaté d’alarmant chez eux".

En outre, une pétition lancée parallèlement à une collecte en ligne sur le site Gofundme, a déjà récolté plus de 4.000 signatures.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

VIDÉO - "Sept à Huit" : les confidences d'Amel Bent sur sa douloureuse maternité

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.