États-Unis : qui est Kyle Rittenhouse, l'auteur présumé de la fusillade de Kenosha ?

États-Unis : qui est Kyle Rittenhouse, l'auteur présumé de la fusillade de Kenosha ?
International

TUERIE - Kyle Rittenhouse, arrêté après la fusillade ayant fait deux morts et un blessé mardi soir à Kenosha dans le Wisconsin, a été inculpé de "meurtre intentionnel au premier degré" mercredi. L'adolescent de 17 ans, pro-armes à feu, est un supporteur de Donald Trump et du mouvement pro-police "Blue Lives Matter".

C'est avec effarement que les États-Unis ont découvert son visage. Ce visage, c'est celui de Kyle Rittenhouse. Militant d'extrême droite, l'adolescent de 17 ans a été inculpé jeudi 27 août de meurtre au premier degré et de cinq autres chefs d'accusation. Il est accusé d'un double homicide par balle et d'avoir causé de graves blessures à une autre personne, en marge d'une manifestation contre les violences policières à Kenosha, dans le Wisconsin, après la tentative d'interpellation de Jacob Blake, un Afro-Américain qui demeure hospitalisé après avoir reçu plusieurs balles dans le dos tirées par un policier blanc.

Selon le Milwaukee Journal Sentinel, qui se base sur une interview du jeune homme, tournée par le site Daily Caller avant la fusillade, il "se considère comme un membre de la milice, essayant de protéger les vies et les biens". Cet amateur d'armes, proche d'un groupe de miliciens connu sous le nom de "Kenosha Guard", prétendait monter la garde devant une station-service, incendiée la veille. Sur une vidéo mise en ligne, on le distingue, armé d'un fusil d'assaut de type AR-15, courir alors qu'une personne gît sur le parking. "Je viens de tuer quelqu'un", affirme une voix, identifiée comme celle de Rittenhouse.

Lire aussi

Dans d'autres vidéos enregistrées avec des téléphones portables, on voit le tireur présumé, poursuivi par des manifestants. Frappé à la tête, il tombe au sol, se remet sur le dos et tire à plusieurs reprises. Un homme s'écroule, touché à la tête, tandis qu'un autre, blessé au bras, s'enfuit. Seul au milieu de la rue, le suspect se dirige vers la police, fusil sur la poitrine et mains en l'air. "Hé, il vient de leur tirer dessus ! Ce mec-là vient de leur tirer dessus là-bas", crie un homme. Mais, sans raison apparente, l'adolescent est laissé libre de partir. Rentré chez lui, il sera finalement appréhendé des heures plus tard. 

"Obsédé par la police et farouche partisan de Trump"

Originaire de l'Illinois, Kyle Rittenhouse vivait avec sa mère Wendy Rittenhouse, une assistante infirmière, dans un complexe d'appartements, à Antioche, à une trentaine de kilomètres de Kenosha, écrit le Washington Post. Selon le Chicago Sun-Times et des dossiers judiciaires examinés par le Chicago Tribune, le jeune milicien était en décrochage scolaire. En janvier 2017, la mère célibataire avait demandé une ordonnance du tribunal pour qu'il puisse bénéficier d'une protection de la police. Elle affirmait qu'un camarade de classe avait menacé son fils et le traitait d'"abruti" et de "stupide". 

BuzzFeed dresse le portrait d'un ado "obsédé par la police et se présentant comme un farouche partisan du président Donald Trump et de "Blue Lives Matter", un mouvement pro-police créé en réponse à "Black Lives Matter"." Fervent défenseur des forces de l'ordre, il partageait régulièrement des affiches et des slogans de "BLM" sur ses réseaux sociaux. Il est même apparu, sur la page Facebook de sa mère, vêtu d'un uniforme de police. À l'occasion de son 16e anniversaire, il avait également lancé une collecte des fonds pour un organisme de police à but non lucratif, "Humanize the Badge", indique le New York Times

Une présence à un meeting de Trump qui interroge

Le jeune militant d'extrême droite avait aussi participé à des programmes cadets avec le service d'incendie d'Antioche et le service de police de Grayslake, rapporte le Washington Post. L'initiative de la police offre aux participants, âgés de 14 à 21 ans, "l'opportunité d'explorer une carrière dans l'application de la loi", avec notamment une formation sur les armes à feu. Très actif sur Facebook et Tik Tok, il publiait fréquemment des photos de lui-même posant avec des armes à feu. Une d'elles en date du 4 mai le montre d'ailleurs, debout, avec le fusil AK-15, avec lequel il a tiré sur des manifestants. Après la fusillade, Facebook a d'ailleurs "retiré la page du tireur de Facebook et Instagram", et empêche depuis toute création de compte avec le même nom.

En janvier dernier, Kyle Rittenhouse avait tenté de rejoindre le Corps des Marines. Il avait finalement été disqualifié après avoir discuté avec les recruteurs, a confirmé la porte-parole du service Yvonne Carlock, sans préciser le motif de cette décision. Plus récemment, le tireur présumé avait travaillé comme sauveteur à temps partiel. Un job duquel il a été congédié en mars. 

Toute l'info sur

Jacob Blake : la nouvelle affaire qui choque l'Amérique

Affaire Jacob Blake : que s'est-il passé ?

Quelques semaines plus tôt, le 30 janvier, le jeune homme de 17 ans avait assisté à un meeting de Donald Trump à Des Moines, la capitale de l'Iowa, révèle BuzzFeed, photo à l'appui. Il aurait d'ailleurs posté une vidéo Tik Tok - depuis supprimée - de l'événement. Admirateur du milliardaire américain, Rittenhouse était assis "à quelques mètres du président, au premier rang". "Le président Trump a condamné à plusieurs reprises et de manière cohérente toutes les formes de violence et pense que nous devons protéger tous les Américains du chaos et de l'anarchie", a fait savoir le porte-parole de la campagne Trump 2020. Un "chaos" et une "anarchie" dont ses opposants l'accusent d'être à l'origine.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent