Qui est Robert Bowers, l'auteur présumé de l'attaque meurtrière de la synagogue de Pittsburgh ?

International
PROFIL - Samedi, la synagogue "Tree of Life" de Pittsburgh, en Pennsylvanie, a été la cible d'une attaque faisant onze morts et six blessés selon le dernier bilan officiel. Le suspect, un certain Robert Bowers, avait posté un message antisémite quelques heures avant l'attaque. Il a été déféré devant un tribunal ce mardi.

Ce samedi, une attaque a eu lieu au sein de la synagogue "Tree of Life" à Pittsburgh, faisant au onze morts et six blessés. D'après le porte-parole de la police locale, Chris Togneri, quatre policiers ont été touchés par les tirs et l'auteur de l'attaque s'est rendu et est actuellement en garde à vue. Le tireur se nomme Robert Bowers.


Âgé de 46 ans, l'individu apparaît comme un antisémite notoire. Selon la chaine de télévision KDKA, le tireur a crié "Tous les juifs doivent mourir" juste après être entré dans la synagogue. Un antisémitisme dont témoigne également son profil sur le réseau social américain Gab, où il indiquait que les juifs sont "les enfants de Satan".

Des messages antisémites postés peu avant l'attaque

Bowers se défend également d'être un partisan de Donald Trump, indiquant ne pas avoir voté pour lui ni acheté, porté ou touché une casquette "MAGA". Sur son profil, il écrit notamment que le slogan "Make America Great Again" du milliardaire n'a pas lieu d'être, les Etats-Unis étant "infestés de youpins". Dans un autre message, il Bowers dit encore que "Trump est un mondialiste, pas un nationaliste".

Quelques heures avant l'attaque, le tireur présumé s'en prenait à l'HIAS, un organisme hébreu humanitaire venant en aide aux réfugiés et immigrés. Il promettait d'agir d'une manière ou d'une autre : "HIAS veut amener des envahisseurs qui tueront notre peuple. Je ne peux pas m'asseoir et regarder mes compatriotes se faire massacrer. Ajustez vos lunettes, j'y vais."  Dans un message posté le jour même, Robert Bowers reproche à la Société hébraïque d'aide aux immigrants "d'attirer des envahisseurs qui tuent notre peuple".

Selon les précisions apportées par l'agent fédéral Bob Jones, le suspect s'enfuyait de la synagogue après avoir tiré sur ses victimes quand il s'est trouvé face à un officier de police, avec lequel il a échangé des coups de feu, avant de retourner dans le bâtiment. "Les actes de Robert Bowers représentent ce qu'il y a de pire dans l'humanité. Toutes les ressources de mes services sont consacrées à l'enquête fédérale sur ce crime odieux et au procès", a promis le procureur de l'ouest de la Pennsylvanie, Scott Brady.


Hospitalisé après un échange de coups de feu avec les policiers, Robert Bowers a comparu, lundi 29 octobre, devant un juge fédéral de Pittsburgh. En fauteuil roulant, il a reconnu les faits dont il était accusé. Il avait été un peu inculpé de 29 chefs d'accusation, dont certains lui font risquer la peine de mort. "Quand des gens font ce genre de choses, ils doivent être condamnés à mort", avait estimé Donald Trump. Même si elle n'a pas été appliquée depuis des années dans cet Etat, elle pourrait toutefois être mise en application à cette occasion.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Pittsburgh touchée par la pire attaque antisémite de l’histoire récente des Etats-Unis

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter