Après des mois de tensions, Biden et Poutine se rencontreront le 16 juin à Genève

Vladimir Poutine et Joe Biden vont se rencontrer lors d'un sommet à Genève pour apaiser les tensions.

DIALOGUE - La Maison Blanche a annoncé mardi qu'un sommet entre le président américain et son homologue russe aurait lieu le 16 juin prochain à Genève, en Suisse.

Vers un début d'apaisement ? Après avoir multiplié les joutes verbales en 2021, Joe Biden et Vladimir Poutine vont se rencontrer le mois prochain, le 16 juin, à Genève, en Suisse. Un premier tête-à-tête entre les deux hommes qui pourrait poser une première pierre sur le chemin de l'accalmie après une succession de sanctions et d'accusations respectives. 

Paradoxalement, ce sommet aura lieu dans la foulée des réunions des dirigeants du G7 et de l'Otan qui feront la part belle à l'affichage d'un front commun anti-Moscou.

Toute l'info sur

Biden et Harris à la Maison Blanche

"Un ensemble de questions urgentes"

Au programme de cette entrevue entre le président américain et son homologue russe, plusieurs sujets brûlants. "Les dirigeants aborderont un ensemble de questions urgentes, au moment où nous souhaitons rendre les relations entre les États-Unis et la Russie plus stables et prévisibles", a indiqué Jen Psaki, porte-parole de la présidence américaine. 

Selon une source américaine de l'AFP, la question du contrôle des armes nucléaires et celle du régime d'Alexandre Loukachenko en Biélorussie devraient figurer en bonne place dans les discussions. L'emprisonnement controversé de l'opposant russe Alexeï Navalny devrait également être évoqué, dans un contexte où ce dernier a annoncé être visé par trois nouvelles enquêtes criminelles. 

L'Ukraine, les cyberattaques, les programmes nucléaires de l'Iran et de la Corée du Nord, l'Arctique, le changement climatique ou encore la Syrie constituent autant de points d'achoppement entre les deux puissances qui pourraient aussi être mis sur le tapis. 

Lire aussi

Mardi 13 avril, Joe Biden avait proposé à Vladimir Poutine d'organiser une rencontre au sommet "dans un pays tiers" dans "les prochains mois" afin de "bâtir une relation stable et prévisible avec la Russie". Une initiative saluée par le Kremlin car équivalente à une reconnaissance de la puissance russe à sa juste valeur.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : quelles sont les trois contre-indications à la vaccination ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

VIDÉO - Belgique : nouvelles inondations massives après un orage diluvien

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.