Etats-Unis : un garçon de 15 ans s’enfuit du plus grand centre pour enfants migrants du pays

Etats-Unis : un garçon de 15 ans s’enfuit du plus grand centre pour enfants migrants du pays

FUITE – Au Texas, un adolescent de 15 ans s’est enfui du centre pour enfants migrants de Brownsville. Surnommé "Casa Padre", ce dernier suscitait déjà la polémique depuis plusieurs semaines.

Il était entré seul sur le territoire américain, sans papiers ni parents. Agé de 15 ans, il avait rapidement été envoyé dans le centre d'accueil pour migrants mineurs de Brownsville (Texas). Un séjour de 36 jours finalement ponctué par un départ en trombe. Car selon CNN, ce mineur non-accompagné est porté disparu depuis samedi. De quoi alimenter la séquence américaine de ces dernières semaines marquée par la politique controversée de séparation des familles de migrants et du placement de mineurs en rétention. 


A Dallas, un homme - qui affirme être son père - a en tout cas assuré aux autorités qu’il avait parlé au jeune garçon qui serait d’ores et déjà retourné au Mexique. Et d’expliquer qu’il allait lui envoyer de l’argent pour l’aider à retourner au Honduras. De leur côté, les autorités doutent de la véracité de ses affirmations, estimant que l’homme n’est pas le père biologique de l’adolescent. 

En vidéo

Crise des migrants au Etats-Unis : Donald Trump renonce à séparer les enfants

"Ils sont en détention"

"Si un enfant tente de quitter l'une de nos installations, nous ne pouvons pas le restreindre. Nous ne sommes pas un centre de détention", explique un porte-parole de Southwest Key Programs, l’organisation qui gère les centres pour jeunes migrants aux Etats-Unis. Pourtant, les polémiques pleuvent ces dernières semaines sur ce type de structures qui s’apparentent pour certains observateurs à des prisons. 


Illustration avec le récit du journaliste de MSNBC Jacob Soboroff qui s’est rendu sur place à Brownsville : "J’ai visité des prisons fédérales et des prisons locales. Ce lieu a beau s’appeler ‘refuge’, ces enfants sont incarcérés. Pas de cellules, pas de cages, ils vont en classe pour apprendre l’histoire américaine et ils peuvent regarder [le dessin animé] Moana, mais ils sont en détention". A noter que cet ancien Walmart est devenu le plus grand centre d'accueil pour enfants migrants des États-Unis. Toujours selon CNN, sur les 19.000 enfants pris en charge par Southwest Keys, seuls 50 ont décidé de quitter seul leur centre respectif. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter