Etats-Unis : un détenu refuse la remise de peine que lui offrait Obama, une première

Etats-Unis : un détenu refuse la remise de peine que lui offrait Obama, une première

OUI MAIS NON - Un détenu du Texas avait envoyé une demande au président américain pour que celui-ci raccourcisse sa peine. Barack Obama lui a donné son feu vert... avant que le détenu ne change d'avis.

La liberté en contrepartie d'un séjour en centre désentoxication. C'est le "deal" proposé par Barack Obama à Arnold Ray Jones. Sauf que ce dernier, détenu dans une prison du Texas, a refusé l'offre. Une première aux Etats-Unis.

Arnold Ray Jones avait reçu cette proposition – une commutation de peine – le 3 août dernier, de la part du président américain. Une proposition qui lui aurait permis de quitter sa prison du Texas en août 2018, plutôt qu'en avril 2019. C'est là où il purge une peine pour trafic de drogue. Une drogue à laquelle il serait lui-même accro, malgré plusieurs tentatives de cures de désintoxication, selon USA Today.

Lire aussi

Plus de 29.000 demandes de commutations

Arnold Ray Jones l'a finalement refusé, a appris USA Today ce vendredi. Au total selon le média américain, le président Obama a reçu plus de 29.000 demandes de commutations depuis qu'il a annoncé qu'il se montrerait clément envers les prisonniers non violents condamnés à de longues peines pour trafic ou usage de drogue. Pas moins de 774 ont, à ce jour, été acceptées.

Contrairement à la grâce, ces commutations permettent de réduire la durée d'une peine. Barack Obama a augmenté leur nombre pour sa dernière année de mandat, en mettant l'accès sur des programmes de désintoxication. Au total, depuis huit ans, il a gracié plus de 1000 détenus non violents pour des délits liés à la drogue. Des avocats lui demandent même d'accélérer la cadence avant de se retirer, de crainte d'un arrêt brutal des remises en liberté avec l'administration Trump.

En vidéo

Obama a gracié sa dernière dinde !

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.