Etats-Unis : un espion russe présumé arrêté à New York

Etats-Unis : un espion russe présumé arrêté à New York

ESPIONNAGE - Un russe de 39 ans résidant à New York a été arrêté lundi. Il est soupçonné de faire partie d'un réseau de plusieurs hommes chargés de collecter des informations économiques et de recruter des Américains pour le compte de Moscou.

Le nouveau coup de filet du FBI est digne d'un épisode de la série The Americans. Sauf qu'il n'a pas eu lieu pendant la guerre froide mais bien en 2015. Un russe de 39 ans résidant à New York a été arrêté lundi par la police fédérale américaine pour des soupçons d'espionnage. Il ferait parti d'un réseau ayant tenté de collecter des données économiques sensibles et de recruter des Américains afin qu'ils transmettent des renseignements aux services secrets russes.

Evgeny Buryakov, dit "Zhenya", agissait sous la couverture de directeur adjoint de la banque russe Vnesheconombank à New York, selon le ministère américain de la Justice. Aidé de deux autres Russes, un ancien représentant commercial de la Russie et un ex-attaché à la mission permanente de Moscou aux Nations unies, ils aurait eu pour mission de récolter des informations sur la politique économique américaine et sur de potentielles sanctions financières contre des banques russes, précise The Guardian . Protégés par leur immunité diplomatique, ses deux complices présumés avaient déjà quitté les Etats-Unis lors de son arrestation.

"Campagne antirusse"

Les trois "espions" sont accusés de "complot" par les Etats-Unis pour avoir agi dans le cadre d'une mission - non déclarée - pour le compte d'un gouvernement étranger. Ils risquent jusqu'à 10 ans de prison. La Russie a vivement réagi mardi en dénonçant ce qu'elle considère comme une "campagne antirusse" faisant "mousser une fois de plus des histoires d'espionnage". Côté russe, on soutient qu'"aucune preuve appuyant les accusations contre [l'espion présumé] n'a été présentée".

EN SAVOIR +  >> G20 : "Les conceptions des Etats-Unis et de la Russie sont inconciliables"

Les autorités américaines avaient déjà arrêté en 2010 dix supposés agents dormants. Parmi eux se trouvait Anna Chapman, une jeune femme d'affaires russe aussitôt surnommée la "nouvelle Mata Hari", qui avait finalement plaidé coupable et été renvoyée en Russie dans le cadre d'un échange de prisonniers. Cette nouvelle affaire risque en tout cas de tendre davantage les relations entre les deux pays, qui sont glaciales depuis l'annexion de la Crimée par la Russie en mars 2014.

LIRE AUSSI

>> Hockey - Russie-Etats-Unis : c’était le feu sur la glace !

>> Le Royaume-Uni recommande à ses espions d'éviter les "jolies russes"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Zemmour multiplie les attaques contre Le Pen, qui réplique

Présidentielle 2022 : sur LCI, Marine Le Pen dénonce la "division" et les "propos outranciers" d'Éric Zemmour

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.