Policiers tués dans une embuscade dans l'Iowa aux Etats-Unis : un homme a été arrêté

International
DirectLCI
ÉTATS-UNIS - L'homme suspecté d'avoir abattu deux policiers dans des embuscades dans la nuit de mardi à mercredi dans l'Iowa (centre des Etats-Unis) a été arrêté. C'est ce qu'a annoncé la police mercredi.

Sa cavale n'aura pas duré longtemps. L'homme suspecté d'avoir abattu deux policiers dans des embuscades mercredi matin dans l'Iowa, dans le centre des Etats-Unis, a été arrêté, a annoncé la police mercredi.


Scott Michael Greene, 46 ans et habitant à Urbandale, en banlieue de Des Moines, a été appréhendé moins de deux heures après que la police a diffusé un avis de recherche à son encontre. Les autorités avaient prévenu qu'il était vraisemblablement armé et dangereux.


"Nous pensons qu'il détient des informations cruciales pour nous permettre de résoudre cette affaire", avait déclaré auparavant le sergent Paul Parizek, de la police de Des Moines, lors d'une conférence de presse. "On ne peut pas entrer beaucoup dans les détails mais c'est quelqu'un à qui on veut vraiment parler".

Les policiers tués dans leur voiture de patrouille

Selon les autorités américaines, les deux policiers qui se trouvaient chacun dans leur voiture de patrouille ont été tués dans des "embuscades" dans la nuit de mardi à mercredi dans l'État de l'Iowa.  


"Il ne semble pas qu'il y ait eu une quelconque interaction entre ces agents et le lâche qui les a abattus alors qu'ils étaient assis dans leur voiture", a précisé le sergent Paul Parizek. Le premier policier a été retrouvé mort vers 1 heure du matin à Urbandale, dans la banlieue de Des Moines, la capitale de l'État. Le second agent, qui répondait à un appel pour des coups de feu, a été découvert 20 à 30 minutes plus tard à Des Moines. Il est mort après avoir été transporté à l'hôpital, selon les médias américains.


Aucun policier n'avait été tué dans l'exercice de ses fonctions à Des Moines depuis 1977. En revanche, dans le reste du pays, plusieurs policiers ont été pris pour cible ces derniers mois. En juillet, cinq policiers ont ainsi été assassinés à Dallas, au Texas, et trois autres ont été tués à Baton Rouge, en Louisiane. Dans les deux cas, un ancien combattant noir avait pris les armes pour venger les victimes des violences policières.

Lire aussi

En vidéo

JT 13H – Présidentielle aux Etats-Unis : les armes à feu, enjeu au cœur de la campagne

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter