États-Unis : un homme tué par la police après un canular téléphonique

États-Unis : un homme tué par la police après un canular téléphonique

DirectLCI
DRAME - Les forces de l'ordre de Wichita, au Kansas, pensaient intervenir sur une prise d'otages. Il n'en était rien. Ce "swatting" a conduit à la mort d'un père de famille de 28 ans. L'homme, soupçonné d'avoir passé le coup de téléphone qui a tout déclenché, a été arrêté en Californie.

Tout serait parti d'une dispute née sur un jeu en ligne. Une dispute avec laquelle la victime n'avait apparemment aucun lien. Un homme de 28 ans a été tué, jeudi, par la police de Wichita, au Kansas, après un appel de détresse qui était au final totalement faux. "Nos officiers sont arrivés préparés pour une prise d'otages. Plusieurs se sont mis en position. Un homme est sorti par la porte principale et un de nos agents a vidé son arme", a indiqué le chef de la police locale, cité par CNN, dénonçant le "swatting", cette pratique consistant à dénoncer des crimes imaginaires pour faire se déplacer la police chez des tiers. 

Envoyez quelqu'un parce que sinon je ne vais vraiment pas baisser mon arme"L'auteur du canular

L'enregistrement de l'appel passé au 911, les services de secours aux Etats-Unis, a été publié par les autorités locales. On y entend un homme dire qu'une dispute a éclaté entre ses parents, qu'il a accidentellement "tiré dans la tête de son père et qu'il ne respire plus". "Je suis en train de pointer mon arme sur eux pour m'assurer qu'ils restent dans le placard, ma mère et mon petit frère (...). Envoyez quelqu'un parce que sinon je ne vais vraiment pas baisser mon arme", dit-il, avant d'ajouter qu'il a "déversé de l'essence partout dans la maison" et qu'il "risque de tout incendier". 

Une fois sur place, personne n'a été retrouvé mort. Le propriétaire de la maison a succombé à ses blessures à l'hôpital. "Ils ne l’ont pas prévenu, ils ne lui ont rien dit du tout. Il a ouvert la porte et ils lui ont tiré dessus", a déclaré sur CNN sa mère, déterminée à faire toute la lumière sur le décès de son fils. "Cet incident est un cauchemar pour toutes les personnes impliquées, que ce soit la famille ou notre commissariat. A cause des actions d'un farceur, nous avons une victime innocente. Si le faux appel n'avait pas été passé, nous ne serions pas là", a déclaré le chef de la police locale. L'auteur présumé du coup de téléphone a été interpellé à Los Angeles, en Californie, selon l'antenne locale de la chaîne ABC


Près de 400 cas de "swatting" auraient lieu chaque année aux Etats-Unis, rapporte AP. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter