Etats-Unis : un homme tué par son fils pendant une réunion sur Zoom

Etats-Unis : un homme tué par son fils pendant une réunion sur Zoom
International

DRAME - Un homme de 32 ans a tué son père de 72 ans jeudi à Amityville, dans le comté de Suffolk, dans la banlieue new-yorkaise. Le défunt participait à une conversation virtuelle sur l'application Zoom quand le drame est survenu.

Macabre réunion. Jeudi midi, Thomas Scully-Powers, un Américain de 32 ans, a tué son père Dwight Powers, 72 ans, dans la ville d'Amityville, à Long Island, célèbre pour le film d'horreur qui porte son nom, sorti en 1979. Dwight Powers participait à une rencontre virtuelle sur l'application Zoom lors du drame, a indiqué la police du comté de Suffolk, dans la banlieue new-yorkaise. Il s'agirait du premier meurtre connu commis lors d'une réunion sur cette plateforme.

L'alerte a été donné par les participants à la réunion virtuelle, ces derniers appelant les urgences après avoir vu ce qui se passait, a indiqué la police dans un communiqué, sans préciser le contenu de ce qu'avaient vu les participants à la conversation. "On ne sait pas ce qu'ils ont vu. On pense qu'ils étaient une vingtaine. Ils l'ont juste vu disparaître de l'écran puis ont entendu respirer difficilement", a indiqué un responsable de la police, Kevin Beyrer, au journal local Newsday.

Lire aussi

Le fils interpellé et inculpé pour meurtre

Beyrer a également indiqué que les agents de police n'avaient pu intervenir sur les lieux que 15 à 20 minutes plus tard, les participants à la conversation ne pouvant déterminer avec exactitude l'adresse du domicile de la victime. "Ils ont tous bien agi. Ils étaient tous inquiets pour leur ami. Cela devait être horrible de devoir en témoigner" a ajouté le responsable de la police locale.

Le fils a tenté de s'échapper mais a été rattrapé par la police non loin du lieu du crime avant d'être brièvement hospitalisé. Il est sorti de l'hôpital vendredi matin, et devait être officiellement inculpé ce vendredi pour meurtre, a précisé la police. L'arme du crime, un couteau, est toujours recherché par les enquêteurs, qui ont perquisitionné le domicile du défunt.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent