Etats-Unis : un jeune homme noir abattu par la police à San Diego

Etats-Unis : un jeune homme noir abattu par la police à San Diego

DRAME - Un jeune homme noir, non armé, a de nouveau été abattu par la police mardi, aux Etats-Unis. Il brandissait une cigarette électronique lorsqu'il a été tué. Sa sœur, qui aurait au départ appelé les autorités pour lui venir en aide, dénonce l'attitude des agents qui lui ont tiré dessus.

Alors que le climat reste tendu entre la communauté afro-américaine et la police à la suite des décès de Terence Crutcher  (Oklahoma) et de Keith Lamont Scott (Caroline du Nord), un nouveau drame s’est produit mardi en Californie. Un homme noir non armé a été abattu par les autorités, dans la ville d'El Cajon, dans la banlieue de San Diego. Selon NBC San Diego, les policiers, appelés sur les lieux vers 14h (23h en France) par la sœur du trentenaire pour lui venir en aide, l’ont abattu. 

Je vous ai appelé à l'aide et vous l'avez tué !- La sœur de la victime

En vidéo

Manifestations en Californie après la mort d'un homme noir

Décrit comme mentalement instable, l’homme âgé de 30 ans errait dans la rue lorsque les autorités sont arrivées à son niveau. Selon elles, il avait un comportement "erratique" et ne s’est pas montré "coopératif". Refusant d’obéir à leurs ordres, le trentenaire aurait tenté de sortir un objet de sa poche avant "de se mettre dans ce qui ressemblait à une position de tir".

Cet objet : "une cigarette électronique", a ultérieurement indiqué la police. "L'inhalateur était un cylindre argenté", Alfred Olango l'a "pointé vers un agent", a-t-elle précisé.

C’est à ce moment que les policiers auraient tiré. Des témoins parlent de cinq coups de feu. La vidéo de sa sœur hurlant sur la police a été partagée sur les réseaux sociaux. "Je vous ai appelés à l'aide, vous êtes venus et vous l'avez tué", a-t-elle crié. 

Manifestation pacifique

Selon The Washigton Post, une manifestation pacifique a été organisée dans la soirée sur le lieu du drame, un parking situé devant un restaurant mexicain de la ville. Les manifestants ont chanté des chansons telles que "black lives matter" (les vies noires comptent) et "hands up, don’t shoot" (mains levées, ne tirez pas), sans se montrer violents. La mort de ce jeune homme, dont l’identité n’a pas été révélée, est le troisième drame de ce type survenu aux Etats-Unis en moins un mois.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

    EN DIRECT - Covid-19 : "Il ne faut pas qu'il y ait de réticence avec le Moderna", plaide le Dr. Jean-Paul Hamon pour cette campagne de rappel

    Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

    Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

    Vaccination : le gouvernement réactive le numéro "coupe-file" pour les personnes âgées

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.