Etats-Unis : un nouveau-né survit sans son sang

Etats-Unis : un nouveau-né survit sans son sang

DirectLCI
MIRACLE – La petite Hope a été surnommée le "bébé fantôme" par les journalistes. Il y a quelques semaines, elle est née dénuée de sang mais a tout de même survécu. Elle a aujourd'hui six semaines et se porte bien.

Le "bébé fantôme", ce miracle américain. Hope Suarez n'aurait jamais dû survivre à sa mise au monde. Et pour cause : elle est née avec un taux d'hémoglobine extrêmement faible censé la condamner. En temps normal, les bébés perdent environ 2 % de sang à la naissance. Elle en a perdu plus de 80 %. "Elle était vraiment pâle", a confié le Dr. Marielle Nguyen, du service de néonatologie, aux journalistes d’ABC . "Je savais que quelque chose n'allait pas lorsqu'ils ont piqué son doigt de pied et qu'aucune goutte de sang n'est sortie", a expliqué son père aux journalistes.

De l'espoir, les médecins et ses parents n'en avaient quasiment pas. Et pourtant. Six semaines après sa naissance, sans intervention chirurgicale, la petite Hope, qui porte bien son nom (« espoir » en anglais) va très bien et a le teint tout rose. Les médecins ne s'expliquent pas ce qui a régénéré son sang, ni ce qui a causé cette hémorragie : "Dans de nombreux cas, cela arrive subitement, sans cause. Parfois, cela survient après un accident de la route ou une rupture du placenta", ce qui n'est pas le cas ici, a déclaré le docteur Nguyen, médecin au service de néonatalogie de l'hôpital d'Irvine.

Pas un cas unique

La petite doit très certainement la vie à sa maman. En effet, trois semaines avant la date prévue de l'accouchement, cette dernière ne sentait plus sa fille bouger dans son ventre et a décidé de se rendre d'urgence à l'hôpital. Grand bien lui en a pris : les médecins ont affirmé qu'à une ou deux heures près, Hope n'aurait très certainement pas survécu.

Un cas exceptionnel, très rare, mais pas unique. En 2012 déjà, le quotidien britannique The Telegraph rapportait une histoire similaire, celle de la petite Olivia également née avec très peu de sang mais qui avait survécu. Une nouvelle preuve, donc, que les bébés, aussi fragiles soient-ils peuvent démontrer d'une incroyable résistance dans les cas les plus extrêmes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter