Etats-Unis : un nouveau proche de Donald Trump coopère avec la justice

COUP DUR - Les ennuis judiciaires s'accumulent pour Donald Trump. En l'espace de deux jours, deux de ses proches ont décidé de collaborer avec la justice sur les affaires qui concernent l'affaire des paiements versés à deux maîtresses présumées de Donald Trump.

Les mauvaises nouvelles s'accumulent sur le front judiciaire pour Donald Trump. Au lendemain d'une journée où son ex-avocat Michael Cohen a affirmé sous serment avoir acheté, à la demande du milliardaire, le silence de deux maîtresses présumées "pour influencer l'élection" présidentielle de 2016, c'est au tour d'un de ses amis proches de le lâcher. 


Le patron du tabloïd américain National Enquirer a en effet accepté, en échange d'une immunité, de coopérer avec les enquêteurs dans l'affaire des paiements versés l'actrice de films prono Stormy Daniels et la playmate Karen McDougal. Des procureurs fédéraux ont garanti à David Pecker, PDG du groupe de presse AMI qui publie le journal à scandale, "une immunité pour avoir donné des informations sur Michael Cohen et le président" Donald Trump, écrit le Wall Street Journal.

Le National Enquirer, titre phare du groupe de David Pecker, avait auparavant accepté d'acheter l'exclusivité du récit de l'une de Karen McDougal, pour 150.000 dollars. Dans un enregistrement diffusé fin juillet, on pouvait entendre Michael Cohen proposer au candidat républicain de créer une société pour racheter les droits à AMI. Cette conversation a été enregistrée en septembre 2016, deux mois avant l'élection présidentielle, par l'ex-avocat à l'insu de son client. 


Ce mardi, Michael Cohen a plaidé coupable devant un juge fédéral, reconnaissant avoir versé, à la demande de Donald Trump, 130.000 et 150.000 dollars à Stormy Daniels et Karen McDougal en échange de leur silence.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter