Etats-Unis : un professeur arrêté après s’être barricadé avec son arme à feu dans sa classe

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

DÉRAPAGE - Un professeur d’une école de Géorgie, aux Etats-Unis, a été arrêté alors qu’il s’était barricadé dans sa classe avec une arme à feu. De quoi alimenter encore un peu plus le débat sur les armes relancé après la fusillade du lycée de Parkland, en Floride.

Nouveau signe de tension entre les pro et les anti armes à feu aux Etats-Unis. Ce mercredi, le professeur d’un collège (High School) de Géorgie a été arrêté, raconte CNN. Il s’était enfermé dans sa classe avec une arme à feu avant de tirer un coup par la fenêtre, a expliqué la police. Selon cette dernière, aucun blessé n’est à déplorer, hormis un jeune garçon touché à la cheville alors qu’il tentait de s’échapper de l’école.

Lire aussi

La "fusillade" s’est déroulée aux alentours de 11h30 dans la Dalton High School, à 135 kilomètres environ au nord d’Atlanta. L’homme, Randal Davidson, un professeur de sciences sociales âgé de 53 ans, a refusé de laisser sortir ses élèves, explique CNN. Quand le principal de l’établissement est arrivé avec les clés pour essayer d’entrer, c’est à ce moment que Randal Davidson a tiré un coup de feu à travers la fenêtre. Très rapidement, le collège a été verrouillé et les forces de l’ordre sont arrivées sur place pour entourer la classe prise en otage par le forcené. Après environ trois quarts d’heure de négociation, l’homme a accepté de coopérer et de se rendre à la police.

Un geste non expliqué

Selon les autorités, le professeur n’aurait pas eu l’intention d’utiliser son arme à  feu ni de blesser quelqu’un. Cependant, plusieurs chefs d’accusations devraient être retenus contre lui comme la "séquestration aggravée", la "possession d’arme à feu dans un établissement scolaire", la "menace terroriste", un "comportement irresponsable" ou le "trouble à l’ordre public dans un collège". Selon la police, c’est un agent des ressources humaines, proche de l’équipe scolaire, qui a persuadé l’homme de se rendre. Considéré comme un excellent professeur, son geste n’est à l’heure actuelle toujours pas expliqué, poursuit CNN.

En vidéo

Trump sur ma tuerie en Floride : "Je serais entré, même sans arme"

Une affaire qui relance (encore une fois) le débat sur les armes à feu aux Etats-Unis. Encore plus, deux semaines après la tuerie de Parkland en Floride. Mais surtout après la proposition de Donald Trump de vouloir armer les professeurs dans les écoles… afin de mieux se défendre, dit-il.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter