Etats-Unis : un restaurant refuse de servir sa porte-parole, Donald Trump se venge sur Twitter

Etats-Unis : un restaurant refuse de servir sa porte-parole, Donald Trump se venge sur Twitter

International
DirectLCI
PERSONA NON GRATA - Par les temps qui courent, il ne fait pas bon travailler pour Donald Trump. Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison-Blanche en a fait les frais vendredi en se faisant virer d'un restaurant où elle devait dîner. Ce qui a valu, lundi, un tweet matinal fracassant du président américain.

"J'ai été expulsée d'un restaurant !". Scandale outre-Atlantique, en pleine polémique sur la gestion de la crise migratoire, la porte-parole de la Maison blanche a indiqué qu'un restaurant de l'Etat de Virginie dans lequel elle souhaitait dîner vendredi soir avait refusé de la servir au motif qu'elle travaillait pour Donald Trump.


"Hier soir, la propriétaire du Red Hen à Lexington, en Virginie, m'a demandé de partir parce que je travaillais pour @POTUS (le président des Etats-Unis, ndlr) et je suis partie poliment", a expliqué Sarah Sanders sur son compte Twitter samedi matin. "Ses actions en disent beaucoup plus sur elle que sur moi. Je fais toujours de mon mieux pour traiter les gens, y compris ceux avec qui je ne suis pas d'accord, respectueusement et je continuerai à le faire", a-t-elle ajouté.

Trump en colère

Comme le rapporte CBS News, l'incident a été révélé sur Facebook par un homme affirmant être un employé de l'établissement, qui a précisé dans son message avoir servi Sarah Sanders "lors d'une durée totale de deux minutes". Ce post a été tweeté par Brennan Gilmore, le directeur exécutif du groupe environnemental Clean Virginia.  


La propriétaire du restaurant, Stéphanie Wilkinson, a confirmé l'information au Washington Post et expliqué qu'elle ne regrettait pas sa décision : "Je ne suis pas une grande fan de la confrontation", a-t-elle déclaré. "Mais il est grand temps dans notre démocratie que les gens prennent des mesures, même inconfortables, pour défendre leur moralité. J'aurais refait la même chose", a-t-elle poursuivi. "Nous pensons juste qu'il y a des moments où il faut être fidèle à ses convictions".


La mésaventure de sa porte-parole a suscité la colère de Donald Trump, qui s'est vengé lundi dans un tweet, comme il en a l'habitude. "Le restaurant Red Hend devrait se concentrer sur le nettoyage de ses verrières, portes et fenêtres crasseux plutôt que de refuser de servir une personne bien comme Sarah Huckabee Sanders. J'avais une règle, si un restaurant est dégoûtant de l'extérieur, il l'est à l'intérieur". 

Nombreuses réactions

Le restaurant a été visé par de nombreuses critiques positives ou négatives pour avoir refusé la porte-parole de la Maison Blanche. Ainsi, le site Yelp qui publient des avis participatifs sur les commerces locaux a été inondé de remarques en tout genre et a dû publier un message d'avertissement : "Bien que nous ne prenions pas position dans un sens ou dans l'autre, nous supprimons les messages positifs et négatifs qui semblent davantage motivés par la couverture de l'actualité que l'expérience personnelle de l'évaluateur".


La grande majorité des commentaires avaient en effet peu à voir avec la nourriture. On pouvait ainsi y lire : "WOW, juste WOW, ce restaurant discrimine s'il n'est pas d'accord avec vos opinions politiques", a écrit un critique de Yelp samedi. Ou encore : "Vous avez rejoint une longue liste de personnes qui ouvrent sa bouche grossière et lâche. Honte à vous d'insulter ces femmes à l'échelle nationale". Le restaurant avait aussi ses défenseurs. L'un d'entre eux a écrit : "Un restaurant qui a donné à Sarah Huckabee Sanders un petit avant-goût de sa propre médecine ... sans prix !"

Au menu du restaurant Red Hen de Lexington, vous pouvez demander 'l'assiette de la haine'.Mike Huckabee, le père de Sarah Sanders

De son côté, le père de Sarah Sanders a volé au secours de sa fille. Ancien hôte de Fox News et ancien gouverneur de l'Arkansas, Mike Huckabee, a accusé le Red Hen de fanatisme : "Bigotry. Au menu du restaurant Red Hen de Lexington, vous pouvez demander 'l'assiette de la haine'. Et les amuse-bouches sont 'de petites assiettes pour les petits esprits'",  a-t-il tweeté.


Déjà cette semaine, la secrétaire du Department of Homeland Security Kirstjen Nielsen a été prise à partie dans un restaurant mexicain de Washington par plusieurs personnes qui lui ont dit qu'elle devrait avoir honte de mettre en oeuvre la politique de Donald Trump. Nielsen avait alors décidé de quitter le restaurant.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter