Etats-Unis : une femme accuse l'ancien président George H.W. Bush d’agression sexuelle alors qu'elle n'avait que 16 ans

Etats-Unis : une femme accuse l'ancien président George H.W. Bush d’agression sexuelle alors qu'elle n'avait que 16 ans
International

SCANDALE – Une jeune Américaine accuse l’ancien président des Etats-Unis de l’avoir agressée sexuellement en 2003 alors qu’elle n’était âgée que de 16 ans. Il s’agit de la sixième femme à avoir dénoncé publiquement les agissements présumés de George H.W. Bush.

Les témoignages s’accumulent. Après cinq autres femmes, Roslyn Corrigan, une Américaine aujourd’hui âgée d’une trentaine d’années, a accusé ce lundi l’ancien président des Etats-Unis, George H.W. Bush (1989-1993), de l’avoir agressée sexuellement en 2003 alors qu’elle n’avait que de 16 ans. Elle affirme, dans les colonnes du Time, que l’ex-locataire de la Maison-Blanche lui avait attrapé les fesses alors qu’elle était en train de prendre une photo à ses côtés. 

"Ma première réaction a été l'horreur. J'étais vraiment déboussolée", détaille Rosly Corrigan, qui, à l’époque, avait été invitée avec ses parents à visiter les locaux de la CIA en présence du successeur de Ronald Reagan. "La première chose que j’ai faite a été de regarder ma mère et, alors qu’il était toujours debout près de moi, je n’ai rien dit. Que peut dire une adolescente à l’ancien président des Etats-Unis ? Genre, 'Hey, mec, tu n’aurais pas dû me toucher comme ça'". 

Lire aussi

En vidéo

Violences sexuelles : forte hausse des plaintes en octobre

Toute l'info sur

#BalanceTonPorc, le hashtag qui réveille les consciences contre le harcèlement

"George Bush n'avait simplement pas l'intention de causer à quiconque de la douleur ou de la détresse et il s'excuse de nouveau auprès de quiconque ayant été offensé lors d’une séance photo", a déclaré le porte-parole de l’ex-Commander in chief, toujours dans le Time. Une réaction qui ressemble peu ou prou à celle avancée fin octobre lorsque ce même porte-parole, évoquant une blague, assurait que l’ex-président avait déjà "tapoté les derrières de femmes d'une façon qu'il voulait aimable". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent