Etats-Unis : une femme en état végétatif depuis dix ans accouche, la police ouvre une enquête

Etats-Unis : une femme en état végétatif depuis dix ans accouche, la police ouvre une enquête

International
DirectLCI
AGRESSION SEXUELLE - A Phoenix, dans l'Arizona, une femme en état végétatif et entièrement dépendante depuis 10 ans, a donné naissance à un enfant fin décembre, à la surprise du personnel de son centre de santé. Une enquête a été ouverte pour un possible viol.

Une femme en état végétatif depuis 10 ans, incapable de manger seule ou de parler, a accouché d'un petit garçon le 29 décembre. La police de Phoenix enquête sur un possible cas d'abus sexuel dans l'établissement de soins dans lequel elle se trouve, rapporte CBS News. Des sources ont précisé que c'est un incident de quasi-noyade qui a laissé la victime présumée dans cet état, il y a au moins une décennie, et qu'elle est depuis une patiente de l'établissement Hacienda HealthCare, à Phoenix dans l'Arizona.

Un accouchement surprise, dans l'urgence

"Aucun membre du personnel n'était au courant de sa grossesse jusqu'à l'accouchement", a déclaré une source proche de l'affaire. Interrogée sur la chaine KPHO, filiale de CBS, cette même source a déclaré que le personnel de santé s'était rendu compte qu'elle avait des contractions parce qu'elle "gémissait, et qu'ils ne savaient pas ce qui n'allait pas". C'est finalement une infirmière qui était sur place à ce moment-là qui a aidé à l'accouchement. Le bébé serait en bonne santé.


La personne interviewée a indiqué que la patiente avait besoin de soins 24 heures sur 24 et que de nombreuses personnes avaient accès à sa chambre. "Elle n'avait aucun moyen de se défendre, pas même de communiquer sur le fait qu'elle était enceinte" a-t-elle expliqué. 

Plusieurs enquêtes sur le cas sont en cours

Soupçonnant que cette naissance puisse être le fruit d'un viol, la police locale, par la voix du sergent Tommy Thompson, a déclaré que "l'affaire faisait actuellement l'objet d'une enquête". Le département des services de santé de l'Arizona a également réagi : "Après avoir pris connaissance de cette allégation, nous avons immédiatement ouvert une enquête afin de garantir la santé et la sécurité des patients. (...) Pendant ce temps, l'agence a exigé que des mesures de sécurité renforcées soient mises en place dans l'établissement, notamment une présence accrue du personnel lors des interactions avec les patients, une surveillance accrue des zones de soins et des mesures de sécurité renforcées à l'égard des visiteurs de l'établissement." 


Dans un communiqué, Hacienda HealthCare a fait savoir qu'elle était pleinement engagée pour découvrir la vérité sur ce qui, selon eux, constitue une affaire sans précédent. "En interne, nous passons actuellement en revue nos process et nos protocoles pour tenter de comprendre [ce qu'il s'est passé]."

Selon CBS, l'organisation du centre de santé a changé de protocole depuis cette semaine. "On m'a dit qu'à partir de maintenant, si un employé de sexe masculin doit entrer dans une pièce réservée aux femmes, il doit faire venir une employée", a assuré leur source.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter