Etats-Unis : une fusillade fait un mort et 11 blessés à Minneapolis, ville de George Floyd

Etats-Unis : une fusillade fait un mort et 11 blessés à Minneapolis, ville de George Floyd
International

ATTAQUE - Une fusillade a fait un mort et onze blessés à Minneapolis, aux Etats-Unis, a indiqué la police ce dimanche 21 juin.

C'est la ville où George Floyd a été tué lors de son arrestation par la police. Là où la goutte d'eau aura fait déborder le vase dans tout le pays, puis le monde. Minneapolis, l'une des deux plus grandes cités du Minnesota, dans le nord des Etats-Unis, est en effet devenue, consécutivement à cet incident, l'épicentre d'une mobilisation planétaire et des multiples manifestations contre le racisme et les violences policières. Ce dimanche 21 juin, à proximité des lieux de rassemblement en mémoire du martyr afro-américain, une fusillade y a éclaté, faisant un mort et 11 blessés.

"Un homme adulte est mort et onze ont des blessures potentiellement mortelles"

"Douze personnes ont été blessées par balle dans un incident, a écrit la police de Minneapolis sur Twitter. Un homme adulte est mort et onze ont des blessures potentiellement mortelles." Les circonstances exactes de cette fusillade demeurent inconnues. Aucune arrestation n'a été publiquement annoncée et une enquête vient d'être ouverte. Des images diffusées sur les réseaux sociaux et relayées par les médias américains ont montré au moins une personne au sol et des dizaines d’autres aux alentours, dont certaines appelaient à l’aide. Sur d’autres images on pouvait voir des établissements aux vitres brisées.

"Il y a eu entre 30 et 50 tirs"

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

"Il y avait plusieurs tireurs. Ils ont tiré dans notre direction. Tout le monde s’est jeté au sol. Il y a eu entre 30 et 50 tirs, je ne peux pas dire exactement. Il y en a eu tellement. On aurait dit que quelqu’un tirait avec une arme automatique", a décrit Fred Hwang, témoin direct depuis le trottoir d'en face, à la chaîne CNN

"Nous avons entendu des sifflements. C’était les balles qui venaient en notre direction. Le plus dur, c’était de ne pas savoir quoi faire. Nous nous sommes juste mis à terre. Il y avait deux policiers de notre côté, a ajouté Erik Thompson, un autre témoin. Ils étaient derrière leur voiture de patrouille et ils ont sorti leurs armes. C’était surréaliste."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent