États-Unis : une migrante guatémaltèque de 7 ans meurt déshydratée en détention

États-Unis : une migrante guatémaltèque de 7 ans meurt déshydratée en détention

International
DRAME - Quelques heures après avoir été placée en détention par la police aux frontières américaine pour être rentrée illégalement dans le pays avec son père, une migrante guatémaltèque de 7 ans est morte de "déshydratation et d'un état de choc".

Une migrante guatémaltèque de 7 ans est morte quelques heures après avoir été placée en détention par la police aux frontières américaine dans l'Etat du Nouveau-Mexique, ont rapporté des médias américains. La fillette, qui avait illégalement franchi la frontière en compagnie de son père et d'une douzaine d'autres personnes, est morte de "déshydratation et d'un état de choc", selon le service américain des douanes et de la protection des frontières.


La jeune fille n'avait "pas bu d'eau ni mangé pendant plusieurs jours" et a été prise convulsions huit heures après avoir été placée en détention, puis transportée par hélicoptère à l'hôpital, où elle est décédée. 

Le département de la Sécurité intérieure, qui supervise la police aux frontières a transmis ses "plus sincères condoléances" dans un communiqué et indique que "les agents de la police aux frontières ont pris toutes les mesures possibles pour sauver la vie de l'enfant dans les circonstances les plus difficiles".

Une enquête ouverte

"Malheureusement, malgré tous nos efforts et ceux de l’équipe médicale chargée du traitement de l’enfant, nous n’avons pas pu empêcher cette tragédie de se produire. Encore une fois, nous implorons les parents de ne pas mettre leurs enfants ou leurs enfants à risque d’entrer illégalement. Veuillez vous présenter à un point d’entrée et chercher à entrer légalement et en toute sécurité ", a déclaré un porte-parole du service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis, qui a ouvert une enquête pour "s'assurer que toutes les politiques appropriées ont été suivies".

En vidéo

Immigration : les avis divergent chez les Américains

Un drame qui survient quelques mois après la controverses sur la politique migratoire de Donald Trump. Plus de 2300 mineurs avaient été séparés de leurs familles entre le 5 mai et le 9 juin au nom de la "tolérance zéro" sur l'immigration illégale mise en place par l'administration américaine. Face au tollé provoqué par cette mesure, le président avait interdit par décret la séparation systématique des familles. Mais Donald Trump conserve une ligne dure envers l'immigration clandestine et continue de promettre d'ériger un mur à la frontière avec le Mexique, où il a récemment déployé des milliers de soldats américains pour anticiper l'arrivée de "caravanes" de migrants en provenance d'Amérique centrale.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter