Etats-Unis : une plaque commémorative placée à l'endroit où Trump a tenu des propos obscènes envers les femmes

SATIRE - En s'adressant à un présentateur télé en 2005, Donald Trump avait tenu des propos sexistes. Leur diffusion en 2016, pendant la campagne présidentielle, avaient fait l'effet d'une bombe. Vendredi, une plaque commémorative a été apposée à l'endroit même où il avait prononcé ces mots.

"A cet endroit en septembre 2005, Donald J. Trump s’est vanté d’avoir commis une agression sexuelle. En novembre 2016, il a été élu président des Etats-Unis". Vendredi, une paque commémorative portant cette inscription a été fixée sur le mur du parking des studios californiens de la chaîne NBC. Là même où en 2005, il avait tenu des propos obcènes en se vantant notamment de sa façon d'aboder les femmes. Alors en compagnie de l'ancien animateur de NBC, Billy Bush, il avait été enregistré à son insu. La vidéo avait été publiée par le Washington Post en octobre 2016, juste avant le premier tour de l'élection américaine. 


"Elle était à Palm Beach et j'ai tenté le coup. J'ai bien essayé, mais j’ai échoué, je l'avoue. J'ai essayé de la b****r", raconte Trump. "J’ai persévéré. Elle voulait de nouveaux meubles alors je l’ai emmenée dans un magasin. Je l’ai draguée comme si c’était une p***. Je n’ai pas réussi, elle était mariée. Et il y a peu, je l'ai recroisée avec ses faux nichons. Elle a complètement changé de look! " Puis, apercevant Arianne Zucker, une actrice de Days of Ouf Lives, le milliardaire redouble de vulgarité. "Il faut que je prenne des Tic-Tac, au cas où j’ai l’occasion de l’embrasser, dit-il. Tu sais, je suis automatiquement attiré par les beautés. C’est comme un aimant. Je les embrasse, je n’attends même pas. Et quand tu es une célébrité, elles te laissent faire. Tu peux faire n’importe quoi, comme les attraper par la ch****".

A cet instant, les caméras étaient à l’extérieur du bus tandis que les micros étaient à l’intérieur. Un détail qui a échappé à l’ancienne vedette de l’émission de téléréalité The Apprentice, et qui lui coutera très cher durant la campagne présidentielle. Cette vidéo avait en effet été dévoilée par surprise, à seulement quelques semaines du premier tour des élections américaines. Elle avait entre autres permis à seize femmes d'oser dénoncer le candidat républicain, qui les aurait selon elles harcelées ou agressées sexuellement. De nombreux soutiens l'avaient également rapidement lâché, le forçant à formuler des excuses publiques.


Sur sa page Facebook, le directeur des effets spéciaux de Legends of Tomorrow, Seth Gottlieb, a précisé que les producteurs du film étaient à l’origine de cette action.

Phil Klemmer, le producteur exécutif du film, a ensuite précisé dans un tweet que la plaque avait été retirée un quart d’heure plus tard par les salariés des studios.

En mars 2017, des affiches de Donald Trump faisant figurer des citations de cette séquence sexiste avaient été collées dans les rues de New York, rappelle le Huffington Post.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter