Euro 2016 - Match RDA-RFA, 1974 : quand le football fait l'histoire

International
EPISODE 4 - Le 10 juin prochain, l'équipe de France donnera le coup d'envoi de l'Euro 2016 face à la Roumanie au Stade de France. D'ici là, metronews vous propose de vous échauffer en évoquant quelques matchs qui ont surtout laissé leur empreinte dans les manuels d'Histoire. Aujourd'hui, zoom sur la confrontation entre l'Allemagne de l'Est et l'Allemagne de l'Ouest, le 22 juin 1974.

 Le contexte
Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne... Souvent entendu, ce slogan n'a jamais autant eu de ce sens qu'en 1974, durant la coupe du monde qui s'est déroulée cet été-là en Allemagne de l'Ouest. Sur le terrain : la RDA et la RFA. Les deux équipes, déjà qualifiées pour le tour suivant, s’affrontent à Hambourg pour la première place de leur poule. Ce sera l’unique rencontre de l'Histoire entre les deux sélections.

 Le match
Si, sportivement, l'enjeu était mineur car les deux sélections étaient déjà qualifiées pour la suite du tournoi, et se disputaient seulement la première place de leur groupe, le contexte politique donnait un relief particulier à cette rencontre. La RDA avait ainsi interdit tout geste de fraternisation à l'égard de l'équipe ouest-allemande emmenée par Franz Beckenbauer. Le match se débloqua à la 78e minute, grâce à un but de Jürgen Sparwasser. "Nous avions mérité de gagner", a depuis estimé le buteur.

 Les conséquences
Si officiellement, le choc Est-Ouest se devait d'être hostile, en coulisses, les joueurs des deux Allemagne se rapprochèrent. Et en dépit des consignes, ceux de l'Est échangèrent leurs maillots avec leurs cousins de l'Ouest après la rencontre. En rentrant au vestiaire, "Paul Breitner m'a demandé si nous pouvions faire l'échange et nous l'avons fait", s'est ensuite souvenu Sparwasser, qui a gardé d'excellents contacts avec l'ex-attaquant du Bayern Munich.

Après la compétition, malgré son but, Sparwasser n'eut pas le destin d'un héros du sport est-allemand. Il poursuivit cependant une carrière brillante avec Magdebourg jusqu'en 1979. Dans les années 1980, il refusa d'entraîner le club, comme lui demandait le régime est-allemand, et un an avant la chute du Mur, lors d'une tournée des anciens joueurs de Magdebourg à Sarrebruck, il décida de passer à l'ouest.

A LIRE AUSSI

>> Episode 1 : le "match de la mort", 1942
>> Episode 2 :
Dinamo Zagreb-Etoile Rouge de Belgrade, 1990
>> Episode 3 :  
Irlande du Nord-Angleterre, 1995 : quand le foot fait l'Histoir e

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter